A LA UNENouvelles des Regions

Labé_ Forte affluence autour du 2 octobre et discours martial du gouverneur de région

En ce 2 octobre 2022, les citoyens de la cité de Karamoko Alfa mo Labé ont voulu donner un éclat particulier à la célébration de la fête de l’indépendance.

Vêtus aux couleurs du drapeau national ou arborant des t-shirts conçus pour magnifier les 64 ans de vies sans les colonisateurs français, le stade El hadj Saifoulaye Diallo était petit pour contenir le public venu communier.

A 10 heures déjà, la tribune affichait plein et les retardataires ont occupé la périphérie de l’espace du terrain de jeu.

Puis le défilé a commencé par la COSAMOUV suivie des services de santé, des opérateurs de téléphonie notamment Orange qui a été huée et Areeba.

Puis les divers corps militaires et paramilitaires se sont mises à parader les uns après les autres parfois sous les railleries, d’autrefois dans l’admiration des spectateurs.

Cette phase a laissé place aux discours des autorités, d’abord celui du conseil communal lu par le vice maire Mamadou Aliou Sampiring Diallo qui a commencé par rendre hommage à tous les combattants de la liberté et de la démocratie :
« …Nous tenons à rendre hommage au nom de la commune urbaine de Labé, nos chers citoyens, à tous les combattants de la liberté, de la démocratie, de l’état de droit ainsi qu’à tous nos devanciers jadis jusqu’à nos jours à la tête de l’Etat pour les acquis enregistrés ans la quête commune de l’unité nationale, de la paix et de la cohésion sociale… »

A LIRE =>  Madagascar: une bousculade à l'entrée d'un stade fait au moins treize morts

Puis le vice maire de la commune urbaine de Labé a rappelé le contexte d’exception dans lequel se contorsionne la Guinée dirigée par le Colonel Mamady Doumbouya :
« En cette période de transition, nous devons comprendre que la démocratie n’est nulle part acquise une fois pour toute, chacun doit contribuer positivement pour l’instauration de cette démocratie. Elle est toujours perfectible et nous interpelle sur la nécessité de développer la culture démocratique, dans le respect de la loi et des opinions plurielles qui traversent notre société… »

Pour sa part, le Colonel Robert Soumah rappelant le thème choisi pour célébrer ce 64 ème anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance, en l’occurrence ‘’réconciliation, pardon et justice’’

« C’est le lieu de dénoncer et de condamner les violences inutiles perpétrées ça et là, la défiance vis-à-vis de la loi. Il est aussi à déplorer le fait que nombreux de nos compatriotes ne reconnaissent que des droits dont ils doivent jouir et n’entendent pas se plier aux devoirs qui sont les leurs dans le cadre de l’état de droit.Ces comportements attentatoires à la loi et aux règlements ainsi qu’aux droits et libertés des autres ne rendent nuls nos efforts de consolidation de la paix et de la démocratie… ».

A LIRE =>  Labé_ fin de l’atelier national sur la thématique de proposition et de production de textes juridiques en faveur des jeunes

Le gouverneur de région a aussi passé en revue l’emploi jeune, la nécessité de vider les dossiers pendants devant la justice et la nécessité de communier autour des valeurs cardinales du pays de tous ses fils.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »