A LA UNENouvelles des RegionsSocieties & Divers

Labé_ des percepteurs de la commune blessent une femme enceinte

Dans l’après-midi du mercredi 6 décembre 2023, un jeune conducteur de taxi a eu maille à partir avec les percepteurs d’impôt de la commune au niveau de la gare routière de Donghora.

« ils sont venus une première fois à la gare, nous étions nombreux faute de quoi payer, nous avons fui et ils ont attendu, alors que je prenais une femme enceinte pour un autre endroit, ils se sont mis à 5 pour me frapper et immobiliser ma moto, nous sommes tombés et la manette d’accélération s’est coincée, ils ont empoté ma moto, la femme a pris un violent coup au ventre dans son état, elle ressent une forte douleur et ils ont utilisé leurs clés pour me piquer au niveau des mains…

Le maire a promis de porter plainte contre moi pour cette altercation,  je n’ai pas payé parce que je n’avais pas d’argent, ce sont des idiots et des analphabètes seulement qui sont placés à la tête des lignes et des gares » Estime Alhassane Diallo.

Dans le camp d’en face, Mamadou Yaya Barry percepteur explique que depuis lundi son équipe est sur le terrain mais qu’au niveau de l’observatoire de Thialakoun, dès qu’ils arrivent les conducteurs de taxis prennent la clé des champs ou ôtent leurs gilets aidés en cela par les boutiquiers riverains qui les aident à signaler leur arrivée aux gens, il explique que le jeune homme a voulu sans le gilet conduire deux patentes à Dionfo et a été épinglé mais une de ses sœurs s’est engagée en sa faveur mais Alhassane s’est mis a proféré des injures et à Donghora, au niveau de la  gare quand il a retrouvé les percepteurs, il s’en est encore pris verbalement à eux et voulant fuir mal lui en a pris :

A LIRE =>  Matoto: la route Yimbaya-Faban est devenue  un véritable calvaire pour les usagers 

« … quand il a cru que certains d’entre eux voulaient le prendre, il a tenté de s’échapper et est tombé, alors nous avons immobilisé sa moto qu’on a conduite à la mairie, alors, il a rameuté ses camarades qui sont venus nous frapper d’ailleurs je porte les traces d’un bracelet métallique au bras et des coups de chaussures dans le dos, ils m’ont arraché ma moto et j’ai dû mon salut à certains camarades qui m’ont embarqué sur une autre moto pour me ramener à la mairie »

Ousmane Sow responsable des percepteurs estime que la femme enceinte a été prise en charge et mentionne que quand son agent a frôlé le lynchage, il a voulu se refugier au niveau du bureau syndical des transports mais s’est vu signifier qu’aucun autre militant d’une autre section syndicale de la ville hormis la CNTG de Thierno Pammel.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »