A LA UNENouvelles des Regions

Labé_ Concert deTati Tati : Les vedettes locales ‘’bâillonnées’’

Alors que tous les fils de Labé et les fans de l’artiste Tati Tati ont fait de sa dédicace de Conakry un succès inédit au début du mois de novembre en cours, le retour de l’artiste à Labé n’a pas fait moins de bruit puisque la mobilisation a été royale pour son retour acté le vendredi 11 novembre dernier.

Si tout portait à croire que le concert de Labé devait être la cerise sur le gâteau de la réussite amorcée, les faits sont en deçà des attentes.

La première fausse note enregistrée est liée à la sonorisation de l’évènement avec une qualité loin d’être optimale, puis, il y a les coupures intempestives, au moins 3 d l’ouverture du concert à sa conclusion.

Si cet aspect technique pouvait être pardonné, il a eu aussi la programmation des artistes qui a souffert d’un amateurisme sans pareil.

À côté des habituels artistes en herbe, il y avait aussi des pointures d’envergure nationale comme TBS, Abraham Singer, Lollypop de Mamou ou encore Safa Diallo dont l’avant dernier hit concocté avec l’artiste jamaïcain Beenie man est à 497000 vues sur la chaine youtube de l’artiste.

Rien que cette belle affiche aurait suffi à donner un éclat particulier à l’évènement mais c’est sans compter sur le calendrier des organisateurs qui ont snobé la programmation artistique de TBS pour mettre deux morceaux de lui qui n’ont durée que 5 mn et ne sont pas allés jusqu’au bout.

A LIRE =>  Évaluation du chronogramme de la transition guinéenne : la mission de la CEDEAO déjà à l'œuvre à Conakry

L’artiste a voulu s’en plaindre mais a reçu comme réponse explique-t-il d’un des membres de l’organisation : « Si tu veux jouer comme ça tu joues, sinon tu libères le podium…»

Témoin de ce traitement de son frère d’arme, Abraham Singer pour éviter pareille humiliation s’est contenté de saluer le public et d’apporter son soutien en une bribe de mots à Tati Tati mais pas sans être marqué par le fait qu’il a dû poireauter pendant trois quarts d’heure pur accéder à l’espace et tout invité qu’il soit aucun accès ne lui avait été remis.

Le traitement de faveur est apparu clairement apparu lors de la prestation de Djeliba, ancien sociétaire des étoles de Mosquée et artiste du label Empire Foutah comme Tati Tati, sans pression, l’artiste s’est tapé plus d’une demie heure montre en main.

Le clou de la déception est le fait que considéré comme acquis à Labé, les organisateurs auréolés du succès de Conakry ont peu communiqué et contre leurs propres attentes ont fait 2/3 de l’espace seulement les obligeant à libérer les portes pour que ceux qui n’avaient pu accéder et les taxis motos comblent le vide des places inoccupées.

En conclusion d’une soirée déjà assez médiocre, l’artiste Tati Tati n’est arrivé sur scène qu’à 3heures et poussière, alors que l’attente avait été très longue pour un public s’il a fait preuve de fidélité n’était en rien satisfait comme il aurait dû l’être.

A LIRE =>  Labé_ Une délégation spéciale désignée par le MATD

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »