A LA UNENouvelles des Regions

Labé_ Ballet des citernes d’essence: Est-ce un pas vers la fin de la crise ?

La crise d’essence bat son plein à Labé et depuis une semaine le litre d’essence se négocie entre 15000 et 20000 si on en trouve.

Les stations qui servent sont toutes envahies du matin au soir et pourtant tout porte à croire que des citernes ont été réceptionnées dans la  cité de Karamoko Alfa mo Labé le lundi 27 juin.

Pour Kerfalla Diakité inspecteur préfectoral des hydrocarbures les lignes ont bougé :

«La provision d’essence a été entamé jeudi dernier avec en priorité Conakry, ce n’est que le jour d’après que l’intérieur du pays a suivi… »

Aux dires de cette autorité le retard est dû au fait que les camions ne roulent pas comme de petits engins et ont besoin d’arrêt chaque fois et d’entretien et leur cargaison même a besoin de repos.

Il est formel que dans la journée des camions dépoteront surtout que bien de camions seraient presqu’aux portes de la ville.

5 stations de la même compagnie de pétrole ont été dépotées ces derniers jours pour 53000 litres de carburant qui ont été rationalisés et partagés entre 5 autres stations situées à Donghora, Hafia, Safatou1, Texas et Poréko, cette méthode est appelée l’approvisionnement continu par Kerfalla Diakité.

A la question de la crise alimentée par les stations d’essence, l’inspecteur préfectoral des hydrocarbures de Labé n’a pas soutenu l’idée puisque de ses propos il estime être au suivi régulier tout en jaugeant le niveau du carburant. Au sens de Kerfalla Diakité les pompistes des stations sont formés à ne pas vendre leur stock de sécurité qui est un stock d’urgence .

A LIRE =>  Labé_ La région affiche un pourcentage souterrain de 6,78% au BEPC

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »