A LA UNENouvelles des Regions

Labé_ Après Nadhel, une centaine de maisons marquée de la terrible croix rouge à Tata 1

Après le quartier Nadhel dans la matinée du jeudi, la soirée les équipes d’identification des maisons de l’Etat  ont posé leurs boites de peinture au quartier Tata 1 où une centaine de maisons est concernée par l’opération.

L’arrivée de l’équipe qui s’est de suite mise au boulot a été vécu comme une surprise par les citoyens du quartier notamment Alpha Oumar Diallo professeur à la retraite :

«…Spontanément, nous les avons vu dans le secteur, ils ont commencé par la cité de l’air puis ils sont descendus vers le collège de Tata et longé la route qui va vers l’aéroport… »

Le Doyen Abdoulaye Kerel est une autre victime de cette campagne, sa maison qu’il estime avoir acquise dans les règles de l’art en 1984 a été marquée de la croix rouge :

« C’est à mon insu qu’ils sont passés par chez moi, ils ont expliqué à ceux qui y étaient que nous sommes dans une zone réservée.

J’ai acheté cette parcelle en 1984, il y a eu des vendeurs et moi j’ai acheté de la façon la plus légale qui soit et les bornes son là témoins des limites. »

Le vieil homme est dans le doute, il ne sait pas si l’Etat rachètera sa maison ou non ?

Alpha Oumar Diallo a averti son locateur El hadj Amadou II que sa propriété est identifiée comme bâtie sur un domaine de l’Etat et ce dernier qui était directeur régional du SNAPE l’avait acquise en même temps que son adjoint de l’époque, El hadj Billo Kanté et les deux concessions sont contiguës.

A LIRE =>  Diabaty Doré au CNRD : la menace, l’arrogance et le mépris sont des armes de prédilection des faibles (Tribune)

Toutefois, un message parti du conseil de quartier a été partagé aux citoyens concernées par la situation de se rendre au  camp El hadj Omar Tall vendredi muni de leurs documents de possession des parcelles qu’ils revendiquent.

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »