Des immondices dans une rue d'un quartier de Labé
Des immondices dans une rue d'un quartier de Labé

Autrefois ville coquette et propre, Labé est devenue insalubre au point où les ordures règnent en maitre dans la  ville et  bloquent  même  par endroit  la  circulation  des engins  roulants.

Ousmane  Camara citoyen  est  écœuré :

« Tous les  jours  on voit  des  ordures qui sont  abandonnés n’importe comment  nous  obligeant à mettre  la  main  à  la  poche. Situés  en  amont, certains  citoyens laissent  couler  les  déchets  qu’ils  produisent et  ces  derniers  viennent  stagner  au  niveau de  nos  domiciles, l’Etat  doit  nous  aider. »

Maitre  Maléah  est  incommodé et  ressent  de  la  peine à  chaque  goutte  de  pluie :

« En tout cas  cette  situation nous  écœure, quand  il  pleut on  est  obligé  de  sortir, évacuer les  ordures  qui  viennent stagner  au  niveau  de  nos  maisons, les  odeurs sont  suffocantes et  peuvent  atteindre  notre  santé, les  autorités  n’ont  qu’à agir car  il  arrive  des  fois  où  la  circulation  est  rompue  à  cause  des  ordures »

Sans recette lors des grèves, la commune  ne  pouvait évacuer  le  quai  de  collecte des  ordures et   ces  derniers  jours notamment  le  jour  de  l’aïd  el  kebir et  les  jours  d’après  le  quai était  à ras  bord  et dégoulinaient  de  saletés, une  situation  qu’a  tenté  d’expliquer  Elhadj Mamadou  Doumbouya  vice-président  de  la délégation  spéciale :

« La première  des  raisons est que  ça a coïncidé aux fêtes, quand nous  faisons  un  jour ou  deux  sans  ramasser, il y a  le  débordement. Depuis la semaine dernière, les gens ne font qu’emmener des saletés pratiquement on ne retirait pas. En dehors de ça notre dépotoir de Thialakoun est  rempli à l’heure-là  le  véhicule  ne  peut  pas  entre  dans l’enclos. »

S’il est une vérité crue que la propreté de  la  ville  est le  récif où toutes  les  équipes  communales  se  sont  cassées  les  dents et sachant  que l’emplacement du  quai  de  la  Sassée  ne  fait  plus  l’unanimité et  incommode riverains  et  passants  ne  serait-il  pas  judicieux que  la nouvelle  équipe communale  qui  sera  installé  prochainement en  murisse  la  réflexion ?

                                                                                                                                 Ousmane K. Tounkara

PARTAGER