Labé : une jeune dame assassinée à son domicile

Meurtre (assassinat) d'une jeune femme à Ansoumanya
Meurtre (assassinat) d'une jeune femme à Ansoumanya

L’affaire s’est passée mercredi 04septembre 19 à Boleya. Une jeune dame de 22 ans divorcée et mère d’un enfant a été assassinée dans la nuit du mercredi à l’aide d’une lame de pioche que l’assassin a abandonné sur le lieu du crime.

Sur les lieux du forfait ce matin, un climat de consternation règne et les voisins abasourdis n’en reviennent pas. La victime prénommée Maladho était rentrée à 17 heures pour être retrouvée morte 4 heures plus tard.

Son frère ainé qui ne l’avait pas vu depuis une semaine est venu aussitôt informé pour voir sa sœur étendue de tout son long dans sa chambre et sur son lit, baignant dans son propre sang qui tachait le matelas qui la supportait.

A l’arrivée des services de sécurité Mamadou Maladho Diallo, le responsable du secteur et les agents sont entrés dans la chambre mortuaire aux fins de constat, sur la scène, il y avait une lame de pioche certainement l’arme du crime que l’assassin n’a pas emporté.

La victime vivait seulement avec son jeune frère, jeune frère qui interrogé a indexé une autre femme des parages. Le corps de la victime , le jeune frère et la femme indexée ont tous été embarqués par les services de sécurité.

Egalement sollicité le médecin légiste a parlé de lésions traumatiques externes présageant d’une mort violente. Dame Maladho vivait seule avec son cadet et était loin de ses autres frères vivant dans d’autres quartiers et de ses parents résidents en Côte d’Ivoire.

Ousmane K. Tounkara