labe-mosquee
labe-mosquee

La direction préfectorale de l’éducation de Labé est embêtée après avoir fait des propositions de nomination de cadre de sa juridiction quand il s’est avéré que pour l’un des postes deux cadres faisaient les yeux doux.

Ce problème n’aurait peut-être jamais éclaté au grand jour si les élèves du lycée Général Lansana Conté n’avaient pas battu le pavé le 8 février dernier pour réclamer le maintien de leur directeur des études justement, l’un des deux candidats cités plus haut.

Interrogé, Elhadj Ousmane Baldé SAF à l’IRE a expliqué la coquille.

« Il y avait deux candidats au poste de principal de Tata, un directeur des études du collège de Tata et un autre jusque-là en service au collège Lansana Conté, la commission a maintenu le premier et le perdant dont le poste était en jeu a malheureusement perdu la place qu’il occupait au profit d’un autre… »

Aux dernières nouvelles, la préfecture s’est proposée d’assurer la médiation pour désamorcer la crise, nous a expliqué le technicien.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

PARTAGER