orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

Un kiosque de couleur jaune du RPG arc-en-ciel
Un kiosque de couleur jaune du RPG arc-en-ciel

Labé : pourquoi se tient un kiosque jaune  sur l’espace  du syndicat abandonné par les garages ?

Entre la cour de l’hôpital régional, le tribunal de première instance et la gare routière de Kouroula, un espace avait été donné à l’intersyndicale par le préfet Safioulahi  Bah, il y a quelques années.

Faute de moyens pour valoriser le lieu et appartenant à des rivaux,  rien n’a pu être fait sur la place surtout que les  cotisations des  divers propriétaires n’étaient pas régulier et n’avaient donc pas prospéré.

Le seul opérateur qui avait voulu bailler les lieux s’est heurté à toutes sortes de difficulté et s’en est lavé les mains.

Pendant de longues années ce sont des garages qui occupaient le terrain, mais ces derniers ont été démantelés en janvier dernier à la faveur de violentes manifestations instiguées par le FNDC.

Le problème est que depuis quelques jours, un kiosque jaune est sorti de terre dans cet espace qui du reste est assez  litigieux.

Pour  certains observateurs, c’est le siège des  »jaunes » ce mouvement de soutien au parti présidentiel et qui se charge de l’achat des consciences pour les autres il n’en est rien.

Pour en avoir le cœur net, nous avons interrogé le secrétaire général de l’intersyndical, El hadj Lamine Sangaré qui a estimé avoir prêté l’espace à un particulier dénommé Boubacar Keita aux fins de commerce de café le temps de la campagne après quoi, le kiosque devra être démantelé.

A LIRE =>  La Ministre de la jeunesse et de l'emploi des jeunes a reçu en audience Monsieur BASSOLE Léandre Responsable Pays de la Banque Africaine de Développement (BAD).

Au sujet des engins de transport tout le temps stationné sur l’espace, le secrétaire de l’intersyndical a rassuré que l’espace est utilisé comme une annexe de la gare routière de Kouroula située à deux minutes de marche de là.

El hadj Lamine Sangaré a estimé que d’avis avec le préfet  Safioulahi Bah, plus jamais de garages n’occuperont l’espace, car ils ont servi de base arrière aux manifestants qui piégeaient la chaussée avec les huiles à moteur hors d’usage pour tenter de faire chavirer les véhicules des forces de l’ordre.

Ousmane K. Tounkara

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »