Un mois après l’ouverture  des  chantiers de  construction  de  la  route et  de  la  pose  des 15 km octroyés  à la  ville  de Labé, un  autre secteur  prioritaire  en  subit des  désagrément, c’est  la guinéenne  des  eaux dont  les installations  traversent  certains  axes concernés  par  les  aménagements.

Plusieurs raccordements se sont  ainsi  vus endommagés causant  une  perturbation  ou carrément  une  rupture  dans  la desserte  de  l’eau  courante notamment dans  le quartier  administratif Kouroula ou sa  voisine Konkola.

Conséquence directe, les citoyens voient dans ces  fuites une  manne  céleste  pour la  provision  d’eau  ou  en  profitent pour laver  leurs moyens  de  transport.

Sous  le  sceau  de  l’anonymat, un  citoyen  explique que  la  fuite  d’eau occasionnée  par  les  travaux  est  la  preuve sue la SEG ne disait  pas  la vérité à ces  abonnés  sur  la  récurrence des crises dans  la  desserte.

« L’entreprise en charge des travaux doit s’appuyer sur les cadres  de  la SEG pour  l’identification  des points de raccordement ou à la limite  leur  faire  signe  pour  réparer  les  dommages sur  le  réseau » renchérit un  autre  citoyen.

Sur la question, la direction locale  de  la  SEG a usé  de  son droit  au  silence.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com