orangeguinee guicopresse UBA
Des sapeurs-pompiers à Labé
Des sapeurs-pompiers à Labé

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de la protection civile de Labé sont accusés d’arraisonner les accompagnants des patients qui viennent stationner à ce niveau. Ils leur estoquent d e l’agent pour récupérer leur engin.  Une situation que dénoncent certains conducteurs de taxi-moto, mais que dément catégoriquement le commandant des soldats du feu.

En effet, les agents mis en  cause ne ratent pas l’occasion de sauter sur tout engin qui stationne à la limite de leur espace délimité par des pierres à l’entrée de l’hôpital régional et il retient la clé de l’engin pour obliger les conducteurs à leur verser de l’argent.

Jamais ils ne prennent la peine d’avertir que cet espace est  confisqué, dénonce Mamadou Saliou Diallo conducteur de taxi qui précise :

« Ils n’ont d’égard pour personne, même si u ne sais pas, ils se jettent sur toi et arrachent ta clé ces agissements nous on en a ras-le bol, tu envoies un patient à l’hôpital, ils te retirent ta clé et toi tu te fais du souci pour  ce dernier, tu dois payer l’ordonnance on t’impose de verser quelque chose à ses gens… »

Une station de taxis existe à la façade de l’hôpital mais si tu veux débarquer un client à ce niveau, les sapeurs font payer de l’argent entre 10.000 et 25.000 francs accuse un autre conducteur de taxi.

Devant cet état de fait le commandant des sapeurs pompiers, Mohamed Lamine Diakité a volé au secours des siens en estimant qu’ils sont là-bas pour faire appliquer les gestes barrières et veiller au port de la bavette et ne prennent pas le moindre sou aux citoyens.

Les citoyens de leur côté estiment que cette équipe d’extorsion doit être relevée et remplacée par une autre plus intègre.

Ousmane K. Tounkara

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »