orangeguinee guicopresse UBA

A l'entrée de la mairie de Labé
A l'entrée de la mairie de Labé

Labé : les raisons du manque de courant (officiel EDG)

Depuis plus de 48 h, la ville de Labé était plongée dans une obscurité médiévale. Timidement, l’antenne locale de la guinéenne d’électricité s’est fendue d’un communiqué pour expliquer aux  citoyens son incapacité à répondre aux besoins dans ce laps de temps.

Joint au téléphone ce mercredi, Naby Camara chargé du département communication a EDG explique que le sevrage était dû à la rupture de câbles sur le réseau entre Linsan et Mamou. Chose qui a perturbé la desserte dans les villes de Mamou, Dalaba, Pita et Labé.

Au soir du mardi, les lumières ont à nouveau scintillé et les habituelles scènes de liesse ponctuant le retour de l’électricité ont éclaté.

Quoique, la tension est très faible chose que le communicateur de la guinéenne d’électricité impute à la surcharge imposée au réseau interconnecté qui tourne à plein régime selon lui.

Le chargé de communication de la guinéenne d’électricité a clos ses propos par l’abord de la fin de la gratuité en s’appuyant sur les dernières  sorties du gouvernement à propos estimant que les factures devront à nouveau être imputées aux ménages dès la fin du mois de Février.

Ousmane K. Tounkara

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »