A LA UNENouvelles des Regions

Labé : le préfet  Safioulahi Bah hausse le ton contre les promoteurs recalcitrants de clubs de nuit

La décision de fermer  les clubs de nuits pour raison de covid suite à une décision présidentielle est en vigueur à Labé même  si des contrevenants viennent saquer la mesure.

Si le préfet  Safioulahi Bah n’a pas nié qu’il y a des incartades au niveau de certains promoteurs de maquis et autres débits de boissons, l’autorité n’est toutefois pas léthargique sur la question à en croire à l’héritier des Boubhandyan:

<<…Je me rends compte qu’il y a des maquis, des boîtes  de nuit qui ne respectent pas le communiqué du président  de la république.

Tout récemment nous avons été appelé pour nous dire qu’il y a un maquis qui fonctionne et est plein de gens, nous avons envoyé la police pour fermer le maquis et arrêter l’animateur qui va être  traduit certainement en justice…>>

Le  préfet  de Labé a rappelé qu’il est du rôle de la commune de protéger  ses citoyens et les responsables de secteurs et de quartiers doivent y travailler et remonter les infos quand ils ne peuvent agir.

Ousmane K. Tounkara

A LIRE =>  Transition en Guinée, résumé de la journée du Samedi, 04 décembre 2021
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »