A LA UNENouvelles des Regions

Labé : le marché à bétail loin de connaître l’habituelle affluence

A quelques heures de l’Aïd el Kebir, le marché à bétail de Labé est inondé de petits ruminants.

Une chose est tout de même claire, ce n’est pas encore l’ambiance des grands jours et le prix de l’animal sacrificiel s’affole déjà,pour Mamadou Mouctar Sow, acteur de la filière, l’an dernier, au même moment là clientèle inondait le marché à bétail.

Le Coranavirus aura aussi impacté le secteur et viennent s’y greffer la distanciation sociale obligeant les transporteurs à prendre 6 personnes au lieu de 9 avec une incidence sur le prix du ticket de transport des hommes et des bêtes.

Tout ce concours de circonstances fait qu’un ovin ou un caprin selon son embonpoint se négocie entre 850.000 et 1.700.000 francs.

Malgré la timidité de affluence, les acteurs de la vente du bétail garde l’espoir que les deux prochains jours leur permettront de rebondir et de faire meilleures affaires.

Ousmane K. Tounkara

A LIRE =>  Amobé Mévégué, ancien journaliste de RFI et présentateur sur France 24, est mort
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks