Des conducteurs de taxi-motos sur la route nationale Labé-Conakry
Des conducteurs de taxi-motos sur la route nationale Labé-Conakry

Alors que des axes routiers,comme la Sassee, le carrefour Tinkisso,le carrefour Bilal ou l’intersection sur la corniche menant au stade Elhadj Saifoulaye Diallo ont une réputation macabre,la nationale Labé_Conakry au niveau de la Banlieue de Garambé se fait progressivement la même triste renommée.En deux semaines,au moins 5 accidents s’y sont tenus dont trois mortels.

D’abord, un camion a roulé sur un vieil homme à Garambé, quelques jours après un homme à la double nationalité americano-guineenne,s’est tué sur sa moto en excès de vitesse.

Pour fermer cette série mortelle, le secrétaire général de la commune urbaine a écrasé l’unique garçon d’une famille de Dara Labé, sous-préfecture périurbaine.

Dans le même intervalle, de retour d’une soirée, un homme qui faisait zigzaguer sa voiture a priori de plein fouet les passagers d’une moto, au niveau du carrefour Radar,les blessés inconscients, ont été admis aux urgences de l’hôpital régional de Labé.

Mercredi dernier, deux motos sont entrées en collision dans les mêmes parages.

Dernier cas en date, de retour du concert du groupe instinct killers, dimanche aux environs de 4 h du matin,deux moto se Ont encastrées dans le même périmètre.

Les conducteurs, dans les pommes ont vite été pris et ont été conduit d’urgence à l’hôpital alors qu’ils étaient tout en sang.

Ces dernières années, il ne se passe presque pas un jour sans que ces accidents. E viennent endeuillée la cité.

Les principales causes de ces accidents de la circulation à Labé sont: l’ivresse, l’excès de vitesse,la discourtoisie dans la circulation ou encore les conduites fantaisistes.

Ousmane K. Tounkara

PARTAGER