orangeguinee guicopresse UBA
Marche du Front national pour la défense de la constitution (FNDC)-Labé
Marche du Front national pour la défense de la constitution (FNDC)-Labé

Labé : état des lieux de la marche de l’ultimatum

A l’image des manifestations des jours d’avant, le secteur éducatif a encore été paralysé ce 6 janvier 2020. Pas d’élèves dans la moindre école même si par endroits quelques enseignants ont fait le déplacement et se tournaient les pouces.

Constat similaire chez les stations services où une sur les 5 visitées servaient.

Les banques dansaient sur le même tango.

Au marché central comme à son habitude le marché aux légumes refluaient de monde comme pour rappeler au gros du peloton que manger est nécessaire pour faire face à la longue marche prévue.

Aux premières heures du matin, les taxis motos ont aussi voulu profiter du temps de ralliement pour sauver un tant soit peu leur journée.

Réagissant aux propos du gouverneur de région tenus samedi dernier sur  la volonté de déstabiliser  du FNDC qui selon lui viserait les symboles de l’état un membre de la commission d’organisation a rétorqué :

« ‘est un propriété à nous même donc on ne va pas se hasarder à détruire ces biens là et nous avons mis en place des équipes vraiment dynamiques pur surveiller l’ensemble du déroulement de la marche . »

Au point de chute du Tinkisso, dans une ambiance chauffée à blanc le coordinateur local du FNDC a tiré à boulet rouge sur les partisans de la révision constitutionnelle.

« C’est l’ultime marche que nous organisons pour demander à Monsieur Alpha de revenir à la raison, ce 6 janvier, c’est la dernière alerte que nous lançons aux faux prêcheurs de paix et de l’unité nationale, l’ultime que nous adressons à ces acteurs qui avaient refusé de se prononcer parce que n’ayant ps pris le torchon brandi comme un avant-projet de constitution… »

Pour Mamadou Bobo Prof Bah de l’UFR, Alpha Condé a perdu toute légitimité à commander le peuple de Guinée :

« aujourd’hui, Alpha Condé ne mérite pas de partir  par la petite porte, il s’en ira par la fenêtre comme des pairs à lui comme Bechir, Compaoré et Khadafi… »

Ousmane K Tounkara

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »