A LA UNENouvelles des Regions

Labé: deux fillettes de 9 ans violées par un jeune dans la commune urbaine 

Deux fillettes âgées seulement de 9 ans chacune, ont été violées par un jeune à Boleya Thiopel dans la commune urbaine de Labé. L’acte remonte à quelques jours mais c’est ce mercredi 17 janvier 2023 qu’il s’est révélé au public. Tout est parti des maux de ventre à répétition dont se plaint actuellement l’une des victimes. C’est qu’a laissé entendre sa mère au micro de notre Rédaction.

C’est une mère sous le choc qui a raconté le viol de sa fille et d’une autre par le même individu. « Ces derniers jours, j’ai constaté un changement d’apparence sur ma fille. En plus, elle se plaint régulièrement des maux de ventre. J’ai trouvé tout ça étrange. Mardi, je lui ai demandé de me dire ce qu’elle avait. Au début, elle n’a pas répondu. Mais quand j’ai menacé de la frapper, elle m’a tout raconté. Elle m’a dit que le jeune l’a envoyée elle et la fille de ma voisine dans sa chambre et les déshabillées de force. Ensuite, il les a pénétrées une à une tout en menaçant de les tuer si jamais elles en parlaient à une autre personne. Suite à la perforation subie, elle ont commencé saigné et leurs slips se sont tachés de sang. Il les leur a retirés et les a jetés. Ce jour-là, j’étais allé à un marché hebdomadaire. Après avoir violé les deux petites, il a obligé la mienne de lui montrer là où garde de l’argent. Ma fille lui a dit que c’est sous le matelas. Il a pris le montant d’un million qui y était gardé et s’est volatilisé », raconte-t-elle.

A LIRE =>  Recrutement dans l'armée: une candidate meurt en plein exercice du test physique à Labé 

Le présumé violeur a été déjà arrêté et mis à la disposition des autorités judiciaires de Labé. L’interlocutrice se dit très étonnée que ce jeune ait abusé de sa fille. A l’en croire, elle le considérait comme « un fils » à cause de l’amitié qui le lie à ses propres enfants. Elle ajoute qu’elle lui donnait même « régulièrement à manger ». Donc, conclut-elle, l’acte constitue une « blessure inguérissable » pour elle.

A rappeler que les cas de viols restent fréquents en Guinée. A Telimélé, précisément à Guilaré qui est un village de la sous-préfecture de Sogolon, un homme a violé et coupé les parties intimes d’une fillette de trois ans. L’acte s’est produit mardi dernier.

Oury Maci Bah pour Aminata.com
Tél : 628533966

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »