Faible mobilisation devant un bureau de vote à Labé
Faible mobilisation devant un bureau de vote à Labé

Ce vendredi 14 février 202à, des agents distributeurs des cartes d’électeurs ont essuyé une agression  de la part d’hommes en cagoules et non identifiés qui sont venus emporter la moitié des 2000 cartes alors en la possession des agents.

Aboubacar Keita raconte sa mésaventure en ces termes :

« On faisait le travail quand des jeunes en cagoules nous ont surpris nous faisant détaler sans qu’on puisse les identifier, ils ont emporté la moitié des 2000 cartes qu’on détenait… »

Interrogé sur ces malheureux cas, le président de la CEPI, Elhadj Lamine Sangaré a exliqué que les cas n’étaient pas inédits et qu’il y a eu beaucoup d’autres cas similaires illustratifs du danger et des difficultés présentes sur le terrain.

Toutefois, le président de la CEPI de Labé a souligné une vérité :

« On nous fait faire… », avant d’appeler les citoyens à la retenue avec la précision que les cartes ne devraient pas être détruites car, dit-il, elles pourront servir à autre  chose d’utile en d’autres circonstances.

Ousmane K. Tounkara