Un couple s’est  violemment  chamaillé  le  matin du mardi à  Konkola  avant  d’en  venir  aux  mains  sachant  que  l’épouse  est  en  état  de  famille.

A  notre  arrivée au  domicile  du  couple  ,la  clameur  des enfants  décriaient  encore  l’indélicat  mari.

Le  couple Madiou  et  Mariam  Diallo   vit  ensemble  depuis  quelques  années  a  un  enfant  et  s’apprête  à  avoir  un autre sans  pour  autant  être  légitimement  marié. >Pendant  longtemps  les  revenus  de  la  dame  que  soutient  de  temps  à  autre  sa  mère  ivoirienne  ont  permis   de  faire  face  aux  besoins  et  c’est  comme  ça  qu’elle  a  pris  soin à  la  demande  de son  homme  de  lui ouvrir  un  débit  de  boisson  à  Touny  localité  située  à  15  km  du centre  urbain mais  là ,l’homme  a  vite  profité  pour en  écouler de  la  drogue  avant  de  se faire  épingler.

Pour  recouvrer  la  liberté  c’est encore  une  fois  la compagne   qui  a  assumé  les  frais  mais  c’est  en  monnaie  de  singe  qu’elle  est  payée   car pendant  que  Madame  attend  le  second  enfant  du  couple  et  ne  peut continuer  à  exercer  son  commerce  Monsieur Madiou   s’est entiché  d’une  petite  amie  qu’il  entretient dehors  parfois  sans  égard  pour  son  épouse et  sans  même  un  regard.

Ulcérée  par  ce  comportement  cette  dernière  avait  déjà   assigné  son  époux  à  la  gendarmerie   et  à  la  justice  où  on  lui  a demandé  de  verser  la  pension  des  enfants  à  sa compagne.

A  la  gendarmerie ,hier  les  agents  ont  demandé  au  couple  qui  est  venu  d’innombrables  fois  de  continuer  vers  la  justice  là  bas  aussi  le  juge  Ibrahima  Hafia  Bah  qui  avait  maintes  fois  eu  à  gérer  le  dossier   a profité  pour  remettre  l’ordonnance  de  garder  les  enfants  à  la  dame ,u ne  ordonnance  préparée  depuis  belle  lurette  mais  qui  n’avait  pas  été  remise  car  tant  que  le  couple  est  en  bons  termes,  il  disparait   des  écrans.

Aux  dires  de  Mariam  Diallo  ses  problèmes  sont  nés  à  la  conception  de  l’enfant qu’elle  porte et  depuis  son  compagnon  a  quasiment  fui  le  domicile  commun  ne  rentrant  que  pour  prendre  de  l’alcool  et  disparaitre  vers le domicile  d’un  griot  de  ses  amis.

                                                                                                             Ousmane  Koumanthio  Tounkara

 

 

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here