La Confédération  Nationale des Travailleurs de Guinée(CNTG), a tenue une rencontre avec ses membres vendredi 16 mars 2018,  à la bourse du travail dans la commune de Kaloum.  Au cours des échanges sur l’éventuelle augmentation du pris de carburant à la pompe, les syndicalistes ont profité pour demander au gouvernement d’élargir les 40% obtenus  par le SLCG au niveau de tous les fonctionnaires de l’Etat.

Dans son intervention, le secrétaire général de la CNTG, Amadou Diallo a indiqué  d’avoir rencontré le chef de  l’Etat,  pour  lui éclairer sur certaines situations qui ont prévalu lors des accords signés le 13 mars  entre le SLECG et le gouvernement  au palais du peuple.

Selon lui, le président de la République à prêter une oreille attentive, avec beaucoup de responsabilités avant  de recommander personnellement au ministre du budget en vue d’engager les discussions.

« Aujourd’hui nous avons eu des acquis qui ne sont pas à négliger  et qui doivent  être en faveur de  tous  les travailleurs de Guinée. Les efforts reviennent au président de la République et au syndicat notamment la CNTG. L’application des résultats obtenus commencera  à partir  du mois de mars 2018, la santé ayant un statut particulier et une valeur monétaire à hauteur de 1030 doit avoir les mêmes prérogatives  comme de l’éducation,  également les autres fonctionnaires à compter du mois d’avril 2018, bénéficieront 10 %, au mois de juillet ils bénéficieront  également 10%   et en fin du mois de septembre  les 10 autres % », a-t-il expliqué.

Plus loin, le secrétaire Général de la CNTG,  a poursuivi que le chef de l’État à instruit au ministre de la fonction publique aussi,  concernant  les 115 médecins qui ont trouvé la mort suite à la maladie Ebola en 2014. Pour qu’ils  bénéficient d’une pension de révision à partir du mois de janvier 2018, également tout les fonctionnaires qui ont fait valoir leur droit à la retraite le 31 décembre 2017, bénéficieront une augmentation de 40%  à compter du mois d’avril 2018.

La CNTG à sa tête Amadou Diallo avait été incapable autre fois  d’obtenir  la baise du prix du carburant à la pompe avec ses camarades, malgré que les pauvres citoyens tenaient à cette diminution.

Zézé Enèma Guilavogui pour Aminata.com

Tel : (+ 224) 622 34 45 42

Zezeguilavogui661@gmail.com