A LA UNESports

La CAN de Saliou Samb] Le Sénégal sans trembler, le Cameroun ressuscité, les Mourabitounes assomment les Fennecs!

S’il échappe au lynchage médiatique qui l’attend à coup sûr à son retour, Jamel Benmadi remuera plusieurs fois la langue avant de décliner ses ambitions dans une compétition majeure.

Après avoir annoncé pompeusement « le grand retour de l’Algérie », le revoilà réduit à boire le calice jusqu’à la lie. Comme lors de leur mémorable naufrage au Cameroun, les Fennecs n’ont fait guère mieux en Côte d’Ivoire, glanant difficilement 2 points dans cette Coupe d’Afrique des Nations (CAN), à peine mieux que le maigre point qu’ils avaient récolté en 2022.

On a même l’impression que depuis son titre de 2019, l’Algérie n’a fait que piquer du nez dans le gotha du football africain.

Pour revenir au match proprement dit, dans le duel qui les opposait à la Mauritanie, les joueurs algériens ont été piégés par une vaillante équipe des Mourabitounes de Mauritanie qui a joué sa chance jusqu’au, après avoir inscrit un but par leur capitaine Dellah Yaly (37ème minute).

Coachée par Amir Abou, l’ex sélectionneur des séduisants Comores en 2022, la Mauritanie, a montré à la fois une grande discipline tactique et un courage que de très rares équipes ont pu afficher depuis le début du tournoi.

Les Algériens pris au dépourvu par la résistance mauritanienne sont complètement sortis de leur match qui acte la première victoire des Mourabitounes à la CAN, toutes éditions confondues.

A LIRE =>  Guinée: le CNT examine et adopte le projet de loi portant réglementation de la publicité

Dans l’autre match du groupe, les Palancas Negras d’Angola ont assuré leur première place (7points) en battant le Burkina Faso (deuxième avec 4 points) sur le score de 2 buts à 0.

En première heure, le Sénégal d’Aliou Cissé, sans forcer son talent, a battu le Syli national de Guinée sur le score de 2 buts à 0. Les buts sénégalais ont été inscrits par le défenseur de Macabi Haïfa (Israël), Abdoulaye Seck (61ème minutes) et l’attaquant de l’Olympique de Marseille, Ilimane Ndiaye (90ème minute) sur une passe lumineuse de la star Sadio Mané.

La Guinée avec 1 seul tir cadré (vigoureusement repoussé par le portier Édouard Mendy) en 90 mn n’a pas démontré grand-chose dans ce match de prestige. Elle devra faire beaucoup mieux en huitièmes de finale contre la redoutable équipe de… Guinée équatoriale.

L’autre palme du suspense incroyable vécu dans cette journée de mardi revient au match époustouflant livré par les Lions indomptables du Cameroun face aux Scorpions de Gambie.

Il ne fallait pas être cardiaque pour le suivre tant les 2 équipes sont passées par toutes les émotions.

Les Camerounais, que leurs supporters attendaient au tournant, ont su redresser la barre dans un match où ils ont été rejoints au score avant de concéder un second but.

A LIRE =>  Pénurie de carburant: les belles annonces du ministre porte-parole du gouvernement 

Mais les hommes de Rigobert Song ont su puiser dans leurs inépuisables ressources mentales pour égaliser à nouveau avant qu’une tête de leur défenseur central Christopher Wooh ne les propulse en huitièmes de finale. Score final : 3 buts à 2.

Dire que les Lions indomptables avaient déjà été enterrés par nombre de commentateurs ! Comme quoi, il ne faut jamais sous-estimer le cœur d’un champion…

Quelle superbe CAN !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »