Kindia : Rusal célèbre la fin de l’essai vaccinal du vaccin contre Ebola « Gam-Evak Combi »

Top de nos lecteurs

Bicéphalisme au sein du RPG Arc-en-ciel: vers un effondrement du parti au pouvoir !

Cela n'est qu'un secret de polichinelle pour personne, quand on rappelle que rien ne va au sein du parti pouvoir, le RPG Arc-en-ciel. Une...

Falsification supposée de la Constitution : le Ministre de la justice enterre la polémique

Au cours d'un point de presse animé ce jeudi 04 juin au département de la justice, le Ministre dudit département s'est prononcé sur la...

Labé : ouverture du procès d’un escroc aux multiples forfaits

La montre indiquait 13 h quand le dixième cas programmé sur le rôle a démarré dans un  TPI plein comme un œuf et où...

Labé- Le service des mines rend à la commune la monnaie de sa pièce

ll y a quelques semaines, le conseiller communal, Younoussa Baldé avait jeté comme un pavé dans la mare en faisant une série de révélations...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Initié au mois d’Août 2017 au CREMS (Centre de recherche en épidémiologie, microbiologie et de soins médicaux) de Kindia, l’essai du « Gam-Evak Combi» est arrivé à son terme en Guinée. Pendant la période de recherches, 2000 personnes reçu (à titre d’essai post enregistrement) ce « vaccin contre Ebola », fruit de la collaboration entre la Guinée et la Fédération de Russie. Et, pour marquer la fin de cet essai vaccinal qui s’est déroulé avec un grand succès, une cérémonie a été organisée hier, jeudi 19 décembre 2019, au CREMS (ancien Pastoria) de Kindia. Une cérémonie qui a connu la présence des représentants de RUSAL en Guinée, les autorités administratives de Kindia, le personnel médical du CREMS, entre autres.

Selon des informations le vaccin « Gam-Evak Combi» a été élaboré en 2014, sur ordre du président de la Fédération de Russie, Vladmir Poutine, suite à une demande qui lui a été adressée la même année par le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé. Il a été enregistré en Russie à la fin de l’année 2015 et, en 2016, ce vaccin a été présenté en marge de l’assemblée Mondiale de la Santé, en présence de l’ex directrice générale de l’organisation mondiale de la santé, Margaret Chan.

Pour Alexandre Bregadze, le chef de la représentation RUSAL en Guinée, le résultat des recherches concluants et la fin du programme de vaccination des bénévoles en Guinée permettront d’utiliser ce vaccin pour la prévention contre la maladie à virus Ebola dans le monde entier.

« C’est un grand honneur de participer aujourd’hui au nom de la représentation de RUSAL en Guinée à la cérémonie solennelle de la fin des essais du vaccin game eva combi au CREMS, un centre construit en 2015 par la compagnie RUSAL. A ce jour 2000 personnes ont été vaccinées avec le vaccin Gam-Evak Combi dans le cadre des essais post enregistrement que nous clôturons aujourd’hui. Les spécialistes Russe et Guinéenne, avec la participation active de la compagnie RUSAL, ont réalisé un travail remarquable qui, dans un avenir proche, sera apprécié à sa juste valeur par les Russes et toute la communauté internationale. Le résultat des recherches positives permettront d’utiliser le produit Russe pour la prévention contre la maladie à virus Ebola dans le monde entier. Je suis convaincu que la fin du programme de vaccination des bénévoles en Guinée contribuera grandement à la lutte contre la maladie à virus Ebola dans le monde entier et donnera un nouvel espoir à toute l’Afrique occidentale », a dit Alexandre Bregadze à la cérémonie de fin d’essai vaccinal du Gam-Evak Combi.

A LIRE =>  Le Guinée célèbre la fête de l’Aid el fitr ce dimanche 24 mai

Selon le chef de la représentation RUSAL en Guinée, pendant la maladie à virus Ebola en Guinée, la construction et l’équipement avec une technologie de la nouvelle génération du CREMS a permis de lutter efficacement contre cette maladie qui avait mis fin à la vie de plusieurs centaines de guinéens.

A LIRE =>  Lutte contre le Coronavirus en Guinée : le “Mouvement le bâtisseur” lance une campagne de don de kits à Conakry et à Kissidougou

« Comme vous le savez, le centre de recherche en épidémiologie et de soins médicaux a été construit par les efforts de la société RUSAL à base de l’ancien institut pasteur à Kindia qu’on appelait à l’époque Pastoria. Les investissements de RUSAL dans la construction de l’équipement de ce centre se sont élevés à plus de dix millions de dollars. Au cours de la période de l’épidémie de la fièvre Ebola CREMS a affiché le meilleur résultat en matière de taux de convalescence suivi des patients infectés en Guinée plus de 60%. A ce jour nous en tirons des conclusions qui nous autorisent à voir l’avenir avec optimisme. Comme mes collègues ont déjà rapporté, le vaccin a affiché une grande efficacité et l’absence quasi totale des faits indésirables. Aussi, un des principaux avantages du vaccin Russe réside dans son mode de conservation moins contraignant. Le produit gama éva combi et peut être conservé dans des conditions thermiques à partir de 16 degré, alors que le produit étranger concurrent nécessite une température inférieure de moyen 60 degré », a indiqué Alexandre Bregadze, tout en assurant que la société RUSAL poursuivra sa contribution pour le développement et le renforcement du système de la santé guinéen.

Pour Docteur Sakoba Kéita, le directeur général de l’agence nationale de sécurité sanitaire et représentant du ministre guinéen de la santé à cette cérémonie cette recherche qui a été lancée depuis deux ans et qui a touché 2000 guinéens à titre d’essai n’a pas d’effets secondaires majeurs.

« Il n’y a pas eu des réactions sur les sujets et ces 2000 personnes ont été suivies pendant deux ans. Et, chaque trois mois, on prenait leur sang pour voir l’évolution du médicament qu’ils ont reçu. Aujourd’hui selon le résultat préliminaire, ce vaccin peut conférer une très bonne immunité contre la maladie à virus Ebola. Donc, pour nous, c’est une étape importante. Maintenant, il reste les autorisations d’homologation au niveau mondial et de déclarer son autorisation de mise en service sur le marché, afin tous les pays puissent s’en procurer, surtout les pays qui sont à haut risque. Nous qui sommes les lutteurs contre Ebola nous sommes très contents d’avoir une arme de plus… Nous comptons transformer ce centre en un service de référence pour les soins des malades et surtout de la population de Kindia. Et, aussi, en cas des événements d’épidémie des grandes envergures », a expliqué Dr Sakoba Keita.

A LIRE =>  Le FNDC comptabilise 287 prisonniers dans ses rangs

Présente à cette cérémonie solennelle de fin d’essai vaccinal, Aissatou Barry, une des bénévoles qui a reçu ce vaccin se dit confiante d’être protégé face au virus Ebola.

«J’ai commencé l’essai là au mois d’octobre dernier. D’abord nous sommes venus faire un bilan complet pour connaître l’état de santé. Après cela, on nous a programmés ; et, nous sommes venus prendre le vaccin. Nous sommes restés trois jours pour voir la réaction du vaccin. Ensuite, ils nous ont laissé rentrer. On avait chaque fois des programmes de contrôle. Et lorsqu’on est malade du palu, le centre nous prend en charge gratuitement. On nous donnait les frais de transport et la nourriture. Moi, je n’ai pas eu des malaises .Je suis vraiment ravis d’avoir participé à cela, parce que je me sens protégé face au virus Ebola. Je demande aux autres d’avoir confiance à ce vaccin » a conseillé Aissatou Barry.

À rappeler que les tests post-homologation du vaccin russe « Gam-Evak Combi » ont été officiellement lancés en Guinée le 09 août 2017 par la compagnie RUSAL et le ministère russe de la Santé. Le médicament a été développé sur ordre du Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine qui avait été sollicité fin 2014 par le Président de la République de Guinée, Alpha Condé. Le vaccin a été créé via une méthode biotechnologique sans utiliser le virus pathogène de la fièvre Ébola. La base du vaccin est constituée d’un matériel génétique contenant un adénovirus et le virus de la stomatite vésiculaire sans danger pour l’homme et dans lequel un gène contenant des informations sur la structure de la glycoprotéine du virus Ébola a été introduit. Les tests précliniques et cliniques sur le vaccin ont confirmé qu’il était sans danger et plus efficace pour stimuler l’immunité que ceux fabriqués ailleurs. En outre, l’un des principaux avantages du vaccin russe est sa facilité de conservation: on peut transporter le médicament «GamEvak Combi» en le maintenant à une température de -16 degrés Celsius, alors que ceux fabriqués ailleurs exigent le maintien de la température à moins de -60 C, ce qui est difficile à mettre en œuvre dans les conditions climatiques africaines.

A LIRE =>  Labé : circulation routière : vers la reprise de la répression du refus du port de casque

Enfin, le préfet de Kindia, N’fansoumane Touré, a dit la fierté de sa préfecture d’abriter cet essai vaccinal. La première autorité de Kindia a exprimé les remerciements des populations de sa préfecture aux présidents Vladimir Poutine et Alpha Condé pour cette coopération exemplaire qu’ils entretiennent en faveur des peuples russe et guinéen.

Ousmane Cissé

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Bicéphalisme au sein du RPG Arc-en-ciel: vers un effondrement du parti au pouvoir !

Cela n'est qu'un secret de polichinelle pour personne, quand on rappelle que rien ne va au sein du parti pouvoir, le RPG Arc-en-ciel. Une...

Falsification supposée de la Constitution : le Ministre de la justice enterre la polémique

Au cours d'un point de presse animé ce jeudi 04 juin au département de la justice, le Ministre dudit département s'est prononcé sur la...

Labé : ouverture du procès d’un escroc aux multiples forfaits

La montre indiquait 13 h quand le dixième cas programmé sur le rôle a démarré dans un  TPI plein comme un œuf et où...

Labé- Le service des mines rend à la commune la monnaie de sa pièce

ll y a quelques semaines, le conseiller communal, Younoussa Baldé avait jeté comme un pavé dans la mare en faisant une série de révélations...

Youssouf Amine Elalamy, lauréat du 2e Prix Orange du Livre en Afrique

Le Prix Orange du Livre en Afrique récompense Youssouf Amine Elalamy pour son roman C’est beau, la guerre, publié aux éditions Le Fennec au...
0 Shares
x