orange guinee guicopres uba guinee votre

Kindia : le domicile du représentant de l’UFDG attaqué

On vous le disait dans notre précèdent article, la marche pacifique organisée par une frange de l’opposition dans la commune urbaine de Kindia, a été empêchée par les forces de l’ordre. Au cours de cette altercation, plusieurs personnes ont été arrêtées et  déposées à la maison centrale. Après une journée agitée dans le quartier wondi,  le représentant de l’UFDG, Abdoulaye Bah dans la capitale des agrumes, affirme être attaqué à domicile par la  CMIS. En usant de gaz lacrymogène et des pierres dit-il contre son habitation, le para brise de deux véhicule ont été cassés et un militant blessé.

L’opposition républicaine à la tête El hadj Cellou Dalein Diallo, continue à mettre la répression pour la publication des « vrais résultats » issu des élections locales du 04 février dernier. De site in en marche pacifique, les adversaires politiques d’Alpha condé ne comptent toujours pas baisser  les bras. Au dire d’Abdoulaye Bah, tête de liste de l’UFDG à Kindia, leur marche qui devait partir de wondi, en passant par le quartier Gare via la rue commerciale, pour rallier la place des martyres ou un mémorandum a été prévue à cette occasion, s’est vue interrompues par les agents de la CMIS qui ont dispersés les manifestants par de gaz lacrymogène.

Attaque-KindiaRebroussé chemin, son domicile a vite payé le frais de cette sortie politique dira-t-il. « Lorsqu’on nous  a dispersé, j’ai regagné mon domicile ici à won dima. C’est ainsi qu’une première attaque a eu lieu. De la part de la pic up bleu de la CMIS, qui est venu  à vive allure, lancée un gaz lacrymogène contre le portail de ma cour. Les gens ont témoigné qu’il n’y avait aucune menace. On rentre, cette fois ci, c’est une salve de gaz de lacrymogène et de pierres qui fusent sur le toit de la maison. Ils ont cassé le para brise de deux véhicules (une Peugeot et une Toyota 4×4).  Ils ont blessé un militant. Ce dernier était assis puis une pierre est tombée sur sa tête. Il a vite été évacué sur l’hôpital ».

Selon nos informations, certains jeunes non manifestants, ont été agressé par d’autres individus inconnus. Seraient-ils des militants de l’opposition ? faisaient-ils partis de la manifestation ?  Pourraient-ils être des contre manifestants ? Notre interlocuteur répond :

 « ça je ne confirme pas. Je n’ai pas d’information sur ça. Quand ils ont dispersé les gens, chacun a cherché à se sauver », a-t-il argumenté avant de préciser que 15 personnes ont été interpellées.

« Selon mes renseignements jusqu’à hier 21h (jeudi 22 mars 2018), ils ont procédé à l’arrestation de 15 personnes dont une fille. Ils se trouvent tous actuellement à la maison centrale.  J’ai échangé avec les autorités pénitentiaires à ce sujet. On me parle encore de 24 personnes arrêtées. Mais il faudrait vérifier s’ils se trouveraient dans d’autres unités (gendarmerie et sûreté) », dixit ce cadre local de l’UDG.

Après être agressé à domicile, l’ancien Président de la délégation spéciale de Kindia compte aller à la vitesse supérieure pour être rétablie de ses droits.  Il compte porter plainte contre X, pour violation de domicile.

« On dit que tout ce que vous faites, c’est la loi qui le prévoit. Malgré que Monsieur le Préfet nous ait adressé une correspondance, reconnaissant notre droit de manifester, il a envoyé la force de sécurité pour nous barrer le chemin au niveau de wondi école. Après donc cette attaque à domicile, nous, nous allons rester sur la voie légale. Nous comptons saisir un huissier de justice qui va faire le constat sur la base d’un procès-verbal. Et, nous allons prendre un avocat afin de saisir également la justice.  La justice va tourner en plein régime à Kindia. Parce qu’il faut qu’elle applique la loi», conclut Abdoulaye Bah.

Abdoulaye Bangoura correspondant d’Aminata.com

 

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »