Le déguerpissement de Kaporo rails dans la commune de Ratoma enregistre des violences physiques contre des citoyens de cette localité. Selon un citoyen rencontré hier mercredi, les gendarmes profitent de cette occasion pour les faire du mal physiquement et verbalement. Depuis le début de cette campagne, les maintiens d’ordre ‘’offensent’’ des maisons pour les ‘’dépouiller’’ de leurs biens.

Ce quartier est confronté tous les jours des affrontements entre des jeunes et des forces de l’ordre déployées sur le terrain depuis que les opérations de déguerpissement ont commencé bientôt deux semaines. Même les sages ne sont pas épargnés de cette situation : « Hier, ils ont frappé les imams dans la mosquée quand nous sommes partis pour prier », a dénoncé Mamadou Dian Bora Diallo.

Il a poursuivi son intervention en indiquant : « les policiers et les gendarmes sont en train de nous attraper de façon injuste. Ils ont attrapé ici hier une fille, ils ont voulu la violer. C’est nous qui sommes venus au secours, ils avaient même enlevé son pagne et l’autre détenait son slip. Ils ont cassé sa main à cause de ses deux téléphones », a ajouté le citoyen.

Plus loin, Mamadou Dian a déploré du fait que leur quartier passe des moments difficile en ce moment des opérations de déguerpissement : « Hier toute la nuit, on a pu dormir. Les policiers rentrent dans nos maisons pour prendre nos biens avec force. Ils ont pris beaucoup de chose avec nous ici ».

Ibra BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 24