A LA UNENouvelles des Regions

Kankan: le corps sans vie d’un homme prend feu dans un véhicule de transport en commun à Woléndou

C’est un fait inédit qui s’est produit dans la nuit du  jeudi 25 au vendredi 26 août 2022 aux environs de 21h à Wolendou, un district relevant de la sous-préfecture de Tindioulen, dans la préfecture de Kankan. C’est un corps qui a pris feu dans un véhicule de transport.

Il s’agissait le corps de Enoc Kolié, originaire de Kobéla, dans la commune urbaine de N’zérékoré, menuisier de profession, âgé de 35 ans, marié à une femme et père de deux enfants qui a rendu l’âme en cours de route en provenance de Siguiri. 

Selon nos informations, ce véhicule de transport qui avait à son bord le cadavre a pris feu dû à l’écoulement du carburant du recevoir qui était en bidon. 

Très tôt ce vendredi matin, les agents de la gendarmerie de brigade de recherche de Kankan se sont rendus sur les lieux pour constater les faits.

«Aujourd’hui aux environs de 08h, nous avons été informés par nos amis qui sont sur la route, nous disant qu’un véhicule de transport a pris feu hier nuit qui avait a son bord un corps sans vie. C’est ainsi que nous avons informés nos chefs, ceux eux qui nous ont mandatés de venir faire le constat, le fait est très très pitoyable parce que nous avons constaté que le corps a été complètement calciné», constate le sous-leautenant Louceny DIALLO avant de revenir sur les circonstances de ce drame.

A LIRE =>  N'zérékoré : ''Je veux même que le CNRD fasse 40 mois'' sollicite un étudiant

«Les premières informations, c’est un monsieur qui était malade depuis Siguiri fatigué, ses parents ont décidé de l’évacuer en forêt. Ils ont déplacé ce véhicule qui vous voyez calciné, sur le chemin, le malade a rendu l’âme dans le véhicule. Avant que le véhicule ne prenne feu, le chauffeur avait constaté que l’essence se versait, parce que c’était un bidon qui servait de recevoir qui se trouvait derrière la voiture plus un autre bidon de 20 litres comme réserve. Il n’a pas pu prendre ses responsabilités il a continuer jusqu’à ce que la voiture a pris feu. Le chauffeur du nom de Martin a pris la tangente la nuit, il est introuvable», précise-t-il.

Dans l’impossibilité de transporter le corps vers l’hôpital, le procureur de la République près de tribunal de première instance de Kankan a instruit cet officier de remettre le reste du corps à la disposition de sa famille pour son enterrement sur place.

Pour la jeune sœur du défunt, c’est une triste nouvelle qu’elle n’arrive pas à supporter:« Comme le cadavre a déjà souffert, pour ne pas qu’il continue à souffrir et ses parents sont prêts à l’enterrer donc le procureur nous a ordonné de remettre le cors à la disposition de ses parents. C’est à eux de voir s’ils peuvent continuer sur N’zérékoré et l’enterrer ici», explique-t-il.

A LIRE =>  Siguiri: Somah Touré, président préfectoral des chasseurs charge le ministre Mory Condé 

Le corps de Enoc Kolié n’a pas pu joindre son village natal Kobéla pour son enterrement, c’est à Woléndou qu’il se repose éternellement désormais. 

Moussa gberedou Condé correspondant régional

 (+224) 625 380 652

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »