La décente aux enfers continue pour les opposants à une éventuelle modification de la Constitution Guinéenne. Après Coyah, Conakry, Mamou, Boffa, des militants de l’opposition guinéenne viennent d’être arrêtés après avoir été brutalisés par des éléments des forces de l’ordre.

Sur sa page Facebook, François Bourouno responsable de la communication du parti de l’espoir et du développement national(PEDN) dirigé par l’ancien premier ministre Lansana Kouyaté a fait savoir que des protestataires contre un troisième mandat pour Alpha Condé ont été passés à tabac à Kankan, fief du parti au pouvoir.

«Protestation contre le 3ème mandat à KANKAN: Les deux responsables fédéraux et une dizaine de militants du PEDN tabassés à sang et incarcérés, les femmes violentées par la gendarmerie nationale», a écrit Monsieur Bourouno.

Avant ces partisans du PEDN, au moins cinq personnes dont un mineur opposées au troisième mandat pour Alpha Condé ont été arrêtées et déférés devant les tribunaux à Conakry et Coyah.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942