A LA UNENouvelles des Regions

Kambaya/Dogomet : immersion dans ce que n’a jamais connu cette localité de la Guinée

En Guinée, il existe des localités qui n’ont jamais connu le courant électrique bien qu’elles soient traversées par des routes nationales. C’est le cas de Kambaya, dans la sous-préfecture de Dogomet, préfecture de Dabola. De ce côté, aucune alimentation en énergie que par le solaire ou les groupes électrogènes. Pourtant, ladite localité borde la route nationale Mamou-Dabola. Mais son emplacement ne lui a pas encore été utile en matière d’électricité, a constaté un de nos reporters.

Kambaya est une localité par excellence en escale pour les transporteurs et passagers à destination de Dabola ou des villes suivantes comme Kouroussa, Kankan et Siguiri. C’est aussi l’une des plus oubliées de l’Etat guinéen. Presque tout y manque. Pas d’eau de pompe, ni de courant électrique. Aucune installation de la SEG et de l’EDG qui sont respectivement les sociétés en charge de la fourniture de ces deux besoins de base en Guinée. Le proverbe selon lequel « partout où passe une route, passe le développement » est loin d’y être une réalité.

A Kambaya, les puits sont le principal moyen d’approvisionnement en eau pour les habitants. Son unique forage et le fleuve situé à sa rentrée le sont également. Quant à l’énergie, elle s’y obtient seulement par le solaire et les groupes électrogènes.

A LIRE =>  Mission technique de suivi de la mise en œuvre des activités de développement des Activité Génératrice de Revenus en faveur des femmes impactées par les activités minières: Étape de la Région de Kankan

A noter que plusieurs autres localités qui longent la route nationale Dogomet-Dabola, longue d’une cinquantaine de kilomètres, n’ont jamais connu le courant électrique.

Oury Maci Bah pour Aminata.com
Email : ourynombobah@gmail.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »