Safioulaye bah, préfet de Labé

Le procès opposant le préfet de Labé à l’opérateur Bhoye Garambé Diallo a connu son épilogue cet après midi. Il était 16h et 58 mn quand le juge Thiam président de l’instance a pris la parole pour prononcer la décision du tribunal statuant de façon publique et contradictoire. Debout à la barre dans sa tenue d’administrateur, le préfet de Labé écoutait les dernières phrases d’un combat qui dure depuis Décembre 2017.

La réquisition préfectorale a été jugée nulle et de nul effet et les faits d’abus de pouvoir ont été retenus contre Elhadj Safioulaye Bah.

Au pénal l’homme écope de la peine d’un an d’emprisonnement avec sursis et au payement d’une amende de deux millions.

Au civil, il s’en sort avec une condamnation au payement de 100 millions de dommages et intérêts à l’opérateur économique ainsi qu’au paiement des dépens dus à l’État.

Poursuivant le juge Thiam s’est fait obligation d’expliquer au préfet la teneur de la décision et l’explication du sursis.

Expliquant aussi que le préfet dispose de 15 jours pour interjeter appel.

Au sortir du tribunal le camp du préfet travaillait déjà à interjeter appel.

L’opérateur économique Bhoye Diallo qui réclamait 800 millions et en obtient 100 est content de la façon dont la justice a été rendu et encourage les gens à lui faire confiance désormais.

Ousmane  K.Tounkara, correspondant d’Aminata.com

PARTAGER