orangeguinee guicopresse UBA
Mohamed Sidibé, président du Haut conseil des Maliens en Guinée
Mohamed Sidibé, président du Haut conseil des Maliens en Guinée

Interpellation des étrangers : le Haut conseil des maliens en Guinée apporte des précisions

A la suite de l’interpellation des Maliens par les autorités guinéennes, dans plusieurs localités du pays, le représentant du Haut conseil des Maliens résidant en Guinée, a animé une conférence. Ce mardi, à Conakry dans la commune de Ratoma, Mohamed Sidibé, le président de cette structure est revenu sur les conditions d’arrestation de ces jeunes.

Selon le haut conseil des Maliens en Guinée de façon globale, il y a environ « trois cent(300) personnes interpellées parmi lesquelles, les Maliens sont majoritaires. Comme je l’ai dit précédemment en chiffre clair, nous avons à Kankan 36, à Conakry 23 et à Siguiri, nous n’avons pas un nombre exact sur les 141 personnes qui ont été interpellées».

Dans cette même lancée , M.Sidibé a indiqué que la police judicaire dit de ne pas comprendre, comment il y a tant d’engouements chez les jeunes vers la Guinée et plus loin, pourquoi, ils viennent dans le cadre de Qnet alors que ce dernier est représenté au Mali, au Burkina fasso. « Ce sont entre autres des inquiétudes que la police guinéenne tente d’élucider pour mieux comprendre les raisons de la présence de ces groupes de jeunes sur leur territoire ». Mais, poursuivant, le président du Haut conseil des Maliens a estimé que c’est tout à fait normal. « Lorsqu’un pays constat des regroupements, il doit mener des enquêtes pour pouvoir rétablir la vérité. Pour le moment, nous suivons de près d’abord leur situation physique et nous les apportons l’assistance nécessaire et nous essayons de voir en attendant la fin de l’enquête, quelles sont les dispositions que nous allons prendre. Parce que c’est seulement à cette phase que nous pouvons intervenir », explique-t-il.

Parlant des objets trouvés sur les jeunes (les anti balles traditionnelles et autres gris-gris) , notre interlocuteur soutien que : ‘’ Quand un jeune décide d’aller en aventure, il bénéficie une bénédiction de sa famille voire des amis travers des projections. C’est propre à toutes les communautés africaines. L’arrestation de ces jeunes avec des objets traditionnels ne signifient pas forcement que c’est dans une mauvaise intension ‘’, precise t’il.

Selon lui, les accusations portées contre les jeunes arrêtés, Mohamed Sidibé de conseiller qu’il faut Rejetant dépassionner le débat. ‘’ Jusqu’à là, toutes les informations que nous avons, font état de la présence de ces jeunes sur l’invitation des gens agissant au nom de la société QNET. C’est pour dire s’il y a quelque chose qui est organisée, ça relève de la responsabilité du Qnet parce que c’est lui qui leur a amené en Guinée’’, souligne t-il.

zeze Enema Guilavogui pour aminata.com

tel, 622344542

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »