Insalubrité à Conakry : même les rails ne sont pas épargnés  

Un tas des ordures montre l'avancée de l'insalubrité à Conakry
Un tas des ordures montre l'avancée de l'insalubrité à Conakry

L’insalubrité est devenue un fléau qui frappe la capitale Conakry, malgré la propagande d’assainissement du gouvernement Kassory Fofana à chaque dernier samedi du mois. Cette campagne qui met en difficulté le déplacement des paisibles citoyens, élèves et étudiants de fréquenter leur établissement d’enseignement public et privé. Le slogan” Conakry ville propre” est loin de trouver son épilogue.

Dans plusieurs endroits de la ville les tas d’immondices sont visibles à ciel ouvert avec son cortège de maladies transmissibles. Même le long des rails de la compagnie de bauxite de Kindia (CBK) sont envahi par les ordures.

Le constat est amer à quelques mètres du Camp Alpha Diallo non loin de la plateforme du train et à Kirikou où les gens consomment de l’alcool et des stupéfiants les ordures célèbrent leur fête au quotidien.

Interrogé sur le sujet, Aboubacar Camara a souligné que : ” le phénomène d’assainissement est une propagande pas dans les actes mais du pipo, je crois que le gouvernement est entrain de rêver débout .il faut sillonner la capitale tu ne verras que des ordures c’est comme au camp Carrefour de Cosa une odeur nauséabonde se dégage sous l’œil impuissant des autorités  …), regrette-t-il.

Pour lui, les guinéens devraient vivre dans un environnement saint. ” Mais les milliards de francs guinéen coule à flots pour l’assaisonnement de la ville, toujours elle reste salle. La propriété n’y est pas sauf du faux pour détourner nos fonds c’est très ridicule “.

Zeze Enema Guilavogui pour Aminata.com

zezeguilavogui661@gmail.com

Tek:(+224) 622 34 45 42