orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

Il ne faut pas précipiter les examens nationaux ! Par Bella Bah

Libre Opinion : La question du calendrier des examens est dans toutes les lèvres. Mais, il est important de rappeler que l’année dernière, ce ne sont pas des examens qui se sont passés ; mais, une honte collective. Fort malheureusement, cela décrédibilise de plus notre système éducatif puisque la fraude est devenue une normalité au niveau des écoles publics comme privées.

S’il est vrai que le MENA doit communiquer, il faudrait non pas les harceler sur une organisation hâtive au nom de la pluie tout simplement, plutôt prendre le temps de discuter pour s’assurer que toute la chaîne est maîtrisée avec un objectif de zéro fraude.

Organiser des examens crédibles demande une planification sérieuse avec des moyens et c’est tout le processus qu’il faut voir. D’abord les candidats, ensuite le choix des sujets, les acteurs concernés à savoir les délégués et les chefs de centre qui font vivre à la base toute la politique en termes de rigueur, et enfin la correction et les résultats.

Chacun de nous, et d’abord le gouvernement doit apporter une solidarité au MENA,  pour apporter un changement positif, à travers une organisation fiable des examens sans fraude. Nous devons accepter la rigueur, et avoir des élèves qui méritent de réussir afin d’impulser un changement réel au niveau de la base. Un candidat qui n’a rien apprit doit redoubler et ceux qui méritent doivent aller en classe supérieur.

A LIRE =>  La justice guinéenne doit s'engager dans la voie de la paix (Opinion)

Tant que le laxisme, la corruption caractériseront notre système éducatif, il faudrait simplement dire au revoir au changement. Le Gouverner autrement s’il est réel doit se matérialiser sur ces différents examens, qui doivent lancer les bases d’un réel changement, au niveau de notre système éducatif, et ceci à travers l’organisation de nos examens nationaux.  Ç’est dans l’intérêt de chacun et de tous.

Cela ne veut pas dire que le MENA doit pas communiquer, il doit le faire après discussion avec les différents acteurs pour s’assurer que l’organisation sera efficace et que les moyens aussi seront mises à disposition pour établir un calendrier. Ç’est un travail collégial avec l’ensemble de l’équipe gouvernementale. Ce sera une honte commune, si ces examens ressemblent à celle de l’année dernière. Il faut prendre toutes les dispositions nécessaires pour les rendre crédibles.

Bella Bah, président de la jeunesse citoyenne

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »