Le journaliste, Idrissa Sampiring Diallo
Le journaliste, Idrissa Sampiring Diallo

Entre le  correspondant  régional  de  l’AGP et  le  gouverneur  de  région Madifing Diané les  relations  se  sont  érodées depuis la crise  sur  le  campus  de  Hafia, l’administrateur semble  ne  pas  avoir  encore digéré  le  fait  que  le  journaliste  ne  soit  pas  tenu  à la  version  officielle  dont  était  porteur  le  gouverneur et visiblement  vindicatif, le  vieux  policier  a  tenu à le lui signifier à sa  façon.

Samedi, le gouverneur et  a  suite  dont  Idrissa  Sampiring  Diallo s’apprêtaient  à accompagner  le  ministre  de  la  jeunesse  à Mali pour  des  activités organisées  par  l’ANAFIC, dans  l’attente  du  ministre  sous  l’auvent  du  gouvernorat, l’administrateur  aurait  ouvertement  menacé le  journaliste :

«  il m’a  vu  m’entretenir avec Dombel qui  est le  responsable régional de  l’ANAFIC, vous savez c’est  une  activité de  l’ANAFIC qui  était  présidé  par le  ministre  de  la  jeunesse.

Dès  qu’il (NDLR : le  gouverneur) nous  a  vu, il  nous  a  tous  appelé selon  lui pour  prendre Dombel à témoin, il a appelé  un  douanière qui était  de  garde et  tous  ceux  qui rôdaient  autour  du  gouvernorat, même ceux qui  n’y  travaillent  pas, pour  leur  dire qu’il  les  prend à témoin que  s’il  me  voit  à Mali, il  va  me  faire  arrêter et  déférer  à Conakry… »

Effectivement Idrissa Sampiring Diallo a  sursis  à  son voyage pas  peur  soutient-il mais un  recul pour  mieux  sauter.

Dans  la foulée, Idriss  Sampiring  Diallo  a  rédigé  une  lettre de  démission qu’il  a  déposée mais  lettre  non  agréée par  la direction de  l’AGP  qui  estime  que  le  journaliste  et  vite  allé en besogne et  qu’il  aurait  dû attendre  la  réaction de sa  direction.

Joint  au  téléphone à 13 h ce  dimanche, l’un  des  témoins  cités  par le  journaliste  en  l’occurrence  le directeur de  de l’ANAFIC a estimé  se  trouver au  cœur  de la situation par inadvertance mais  bien  voulu expliqué, que  le gouverneur avait  interpellé  le  journaliste  sur  un  article qu’il  aurait  écrit  et qui était  loin  de  la  réalité et le gouverneur voulait qu’il rectifie et  a estimé  que  pour  cette  mission, il ne  tolérait  pas  qu’il  fasse  partie. A la question  de savoir s’il a  entendu  le  gouverneur  menacer de   faire  arrêter Idrissa  Sampiring, s’il foule  le sol  de Mali et  de  le  déférer à Conakry, le  sieur  Dombel a estimé qu’il  l’a  menacé  sans  pour  autant confirmer la volonté  de  le  déférer à Conakry.

Le journaliste Idrissa Sampiring  Diallo a voulu pour  finir  prendre à témoin  l’opinion nationale et  internationale sur  la  menace  dont  il  fait face, d’un  officier nostalgique  des méthodes  de  la  révolution sekoutouréenne  selon  ses  propres  mots :

« Aujourd’hui hui  tout  ce  qui m’arrive  à Labé, ou  si  je  disparais je  considère  que  ma  famille  doit et  mes  amis doivent  prendre  Madifing  Diané comme  premier  suspect… »

Nous avons  tenté  de  joindre le gouverneur  de  région  pour  sa version  des  faits  mais  sommes  tombés  sur  sa  boite  de  messagerie .

Ousmane K. Tounkara