Honorable Cellou Baldé : « la réception d’Alpha Condé n’est pas un devoir… »

Alors que selon les annonces, le professeur Alpha Condé et ou son premier ministre doivent être reçu à Labé mercredi 19 décembre pour donner le coup d’envoi des travaux de bitumage d’une quinzaine de km, l’arrivée présidentielle et surtout la volonté de mobiliser foule fait grincer des dents car la balle circule entre ceux qui pensent que l’on ne peut interdire les mobilisations d’un côté et encourager à faire foule pour la réception du président et ceux plus radicaux qui pensent qu’il n’y a pas besoin d’accueillir un président pour qu’il partage équitablement les deniers publics entre les régions du pays.

Pour l’honorable Cellou Baldé, accueillir Alpha Condé n’est pas un devoir pour toute personne déçue par la gestion malsaine du pays.

« La réception n’est pas un droit, le cortège n’est pas un droit, encore moins un devoir pour celui qui reçoit pas un droit pour celui que l’on reçoit.

Quelqu’un est honoré d’une réception avec cortège quand tu es fier de lui, tu l’ovationnes quant il a posé des actes pour lesquels tu le magnifies, mais aujourd’hui ça fait trois mois ou plus que les enfants guinéens ne partent pas à l’école, les parents devraient venir si Alpha Condé vient à Labé pour lui réclamer le retour des enfants à l’école… Aujourd’hui, il a confisqué une partie de la constitution… »

Labé réservera-t-il l’accueil de juin dernier au chef de l’Etat malgré que plus que l’absolue majorité des promesses tenues n’a à ce jour pas été réalisée.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com