Lucien Guilao DG de l'ONFPP et le ministre Damantang Camara lors du lancement de la filière maintenance de véhicules et engins des travaux publics
Lucien Guilao DG de l'ONFPP et le ministre Damantang Camara lors du lancement de la filière maintenance de véhicules et engins des travaux publics

Albert Damantang Camara, ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi, a présidé ce vendredi 13 avril au CEPETAM à Hamdallaye le lancement du sous-projet « implantation d’une filière en maintenance de véhicules et engins des travaux publics« .

Les entreprises partenaires Total, Renault, UMS étaient représentées ainsi que des potentiels bénéficiaires du dispositif. Ce sous-projet financé par la Banque mondiale à hauteur de 400 mille dollars américains vise à un peu plus de six cent jeunes en maintenance de véhicules et des poids lourds. A en croire les initiateurs, au terme de leur formation, les bénéficiaires vont être accompagnés dans leur quête d’emploi ou dans leur volonté d’entreprendre.

Avec la mise en place de cette nouvelle filière de maintenance d’engins, cette initiative est l’un d’innombrables dispositifs initiés par le gouvernement à travers le projet Booster les compétences pour l’employabilité des jeunes (BOCEJ).

Lucien Beindou Guilao, DG de l'ONFPP lors d'une séance d'interview avec la presse
Lucien Beindou Guilao, DG de l’ONFPP lors d’une séance d’interview avec la presse

Lucien Beindou Guilao, Directeur général de l’Office national de formation professionnelle et de perfectionnement professionnel (ONFPP) a souligné que ce genre de projet contribue efficacement à lutter contre la délinquance juvénile.  » A la suite des débordements souvent causés par la manipulation des jeunes désœuvrés, nul ne doute désormais de la nécessité d’une action forte en faveur de la formation et de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. Nous devons être convaincus de l’urgence d’actions concertées pour favoriser l’accès à l’emploi des jeunes par le biais du renforcement de la gouvernance des établissements d’enseignement professionnel et technique. C’est la condition d’une stabilité sociale et politique que nous appelons de tous nos vœux », a dit le patron de l’ONFPP devant les partenaires du projet.

Mansa Moussa Sidibé du Fonds compétitif pour les compétences et l’employabilité (FCCE) a mis en exergue la nécessité de formation des jeunes sur les nouvelles technologies. Il a dit que récemment, à cause d’une panne, son véhicule flambant neuf est resté immobilisé pendant trois mois. Cela, pour n’avoir pas trouvé à temps un professionnel de maintenance. Selon lui, cette nouvelle filière vient à point nommé.

De son côté, Albert Damantang Camara, a indiqué que la formation et l’emploi de jeunes est une problématique majeure qui préoccupe les autorités. C’est dans ce cadre d’après lui que le gouvernement a initié plusieurs projets pour former les jeunes guinéens afin qu’ils soient compétitifs sur le marché de l’emploi. Le ministre Camara a invité les jeunes à plus de responsabilité avant de clore son intervention par l’annonce du lancement officiel du projet. Une visite des installations du CEPERTAM suivie d’une collation a mis un terme à la rencontre.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 628 38 98 39

PARTAGER