Guinée : une nouvelle directive qui sera appliquée avec “rigueur” sur les entreprises industrielles

Tibou Kamara, ministre d'Etat à l'Industrie et des PME lors d'une conférence de presse
Tibou Kamara, ministre d'Etat à l'Industrie et des PME lors d'une conférence de presse

Le ministère de l’industrie des petites et moyennes entreprises a animé une conférence de presse ce vendredi dans un réceptif hôtelier de Conakry. Sous la directive, du Ministre de la tutelle, cette rencontre a pour objectif de la « Règlementation des activités des entreprises industrielles ».

En présence des cadres de ce département, Tibou Camara a décliné l’importance de cette nouvelle mesure sur les entreprises industrielles évoluant en Guinée

« Cette directive est bien sûr dans l’objet de Réglementer les Contrôles et les Suivis des Activités des Entreprises Industrielles en vue d’une meilleure coordination entre les différents services compétents pour le faire. Vous avez vu l’Institut Guinéen des Normalisations et de la Météorologie (l’IGNM), vous avez vu l’inspection générale du ministère ainsi que d’autres services intéressés par la mise en œuvre de cette directive », a indiqué le Ministre de l’industrie des petites et moyennes entreprises.

Pour réussir ce pari, le conseiller président de la République estime « qu’il faut qu’il ait une synergie d’action, une concertation entre les différentes structures qui auront en charge d’appliquer cette directive autour de deux objectifs essentiels, le contrôle et le suivi des activités industrielles dans notre pays. Cela est d’autant plus nécessaire que nous considérons une démarche sociale, les plaintes nombreuses de nos compatriotes par rapport à l’environnement des industries dans notre pays mais également, les traitements des travailleurs qui évoluent dans le secteur industriel ».

En ce qui concerne les contrôles, les objectifs suivants poursuit-il, le contrôle avant la construction, « vous savez avant si l’unité industrielle veut se mettre en place, il faut nécessairement constituer un dossier qui permet au ministère de l’industrie et des PME de voir la pertinence du projet dont vous êtes porteur et de regarder si les conditions pour le réaliser sont réunies. Ça c’est au moment de constituer les dossiers pour l’unité industrielle.

Donc, il faut nécessairement un contrôle avant la construction pour s’assurer que toutes les conditions sont remplies. Il faut également un contrôle avant le démarrage effectif parce que la phase de construction est une chose, le démarrage des travaux en est une autre. Donc, dans différente étape, il faudrait un suivi scrupuleux, une attention particulière pour qu’il n’y ait aucune faille à aucune des étapes du processus jusqu’à l’implantation de l’unité industrielle.

Ensuite, une fois que l’unité va commencer à tourner, il est évident qu’à partir de là, une nouvelle activité se créer, c’est pour cela que l’inspection a toute sa place et son rôle dans le processus parce qu’il l’appartiendra de faire non seulement des contrôles à priori mais des suivis périodiques de l’évolution des activités industrielles pour voir si elle continue à respecter les normes qui avaient été prescrites au départ », a-t-il précisé.

Cette directive selon le Ministre, s’appliquera avec beaucoup de plus de rigueur pour les unités industrielles à venir mais celle qui sont déjà en phase d’exploitation, il faudrait évidement qu’ils se mettent en conformité avec les nouvelles orientations qui ont été mises en place et qui à partir de maintenant naturellement vont expirer dans les différents services, expliquer dans le contrôle, dans le suivi de ces différentes unités industrielles.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34