A LA UNESocieties & Divers

Guinée: un dernier hommage rendu à feu Lounsény Camara décédé en prison

Décédé le samedi 20 dernier, l’ancien president de la CENI a reçu les deniers hommages de sa famille, proches et collaborateurs avant son inhumation prévue pour le vendredi prochain à Macenta, sa ville natale. Sous une vive émotion en marge de cette cérémonie, les témoignages de la famille de l’illustre disparu, de ses amis syndicalistes et collaborateurs n’ont pas manqué en ce matin du mercredi, 24 août 2022.

Ex président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), en même tant trois fois ministre puis député et syndicaliste, Lounsény Camara, aux dires de ses amis et collègues faisait partie des rares cadres qui ont évalué au même moment dans le syndicalisme que dans l’administration. De l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry au marché de l’emploi jusqu’à devenir ce qu’il a été, l’homme est resté toujours le même. Comme témoigne son grand frère aîné, Elhadj Ousmane Camara.

« Je me rappelle quand il me demandait ce qu’il a fait pour mériter le sort qu’il subissait. Je lui ai dit rien mon frère, soit fort. Il a répondu, je suis très fort. Ce fut sa dernière parole sur cette terre. Lounceny Camara, tu es mort en détention sans savoir les véritables raisons de ton arrestation ; cela, en dépit de ton dévouement à servir ta nation. À cette douloureuse occasion, toute la famille Camara et moi-même, refusons de croire que c’est à cause de 20 millions GNF, que tu as été victime de tel acharnement du procureur Aly Touré au point de te coûter la vie. Si c’est le cas, que la CRIEF nous le confirme pour qu’on rembourse avant de t’enterrer. Au cas contraire, que la CRIEF nous dise le montant réel qu’elle reproche à mon frère, quel que soit le montant, pour qu’on rembourse avant son enterrement. N’hésitez pas, mon frère est un musulman pratiquant. Nous paierons pour le repos de l’âme de mon frère », a-t-il confié.

Fortement mobilisés, les syndicalistes notamment ceux de la FASABAG n’ont manqué de témoignages, avant de présenter les condoléances à la famille du disparu et au monde syndical de la guinée et du monde.

A LIRE =>  Manifestation du 05 septembre: les forces vives dévoilent l'itinéraire de leur marche 

« Les principes du syndicat resteront au nom de l’âme de tout syndicaliste ici en Guinée et dans d’autres pays à travers le monde. Au nom de mes pairs, je présente les condoléances et j’avoue que le nom de Lounsény Camara restera dans l’âme de tous les guinéens. Car, il a lutter pour les Droits de l’Homme, pour les principes de la liberté syndicale. Je présente enfin mes condoléances à toute la Guinée et à toute l’Afrique», ont-ils confié à travers leur porte parole.

Ibrahim Kalil Kaba, ancien ministre et collaborateur du défunt

En tant que collègue, l’ancien ministre guinéen des affaires étrangères, d’écrit feu Lounsény comme étant un homme au parcours singulier à l’image des hommes d’État. Selon Ibrahim Kalil Kaba, très peu de gens dans la vie politique guinéenne, comme lui, ont été à la fois syndicalistes, ministres, députés et présidents d’institutions républicaines.

« Ce que je retiens de lui en tant que collègue, c’est d’abord son pragmatisme. Vous vous l’avez connu en tant qu’ancien ministre, mais nous nous l’avons connu comme premier conseiller du gouvernement en matière de résolution de conflits, parce qu’il avait de l’expérience dans la gestion des crises électorales. Il était un conseiller dans le cadre de la gestion des conflits syndicaux, donc de la vie sociale. Il était finalement un conseiller dans la gestion des crises communautaire, car très attaché de son Macenta natal, à la forêt, et donc il s’impliquait dans la résolu de ces litiges. Il était aussi un grand frère à beaucoup d’entre nous qui étions dans le gouvernement, dont la loyauté était paradoxale, parce qu’elle s’est exprimée à travers quelqu’un qui n’est plus là. C’est feu doyen Biro Kanté qui nous l’a emmené à chacun d’entre nous pour dire que Lounsény Camara c’est mon premier fils et je veux que vous le traitez comme cela. Après la mort du doyen, Lounsény s’est exactement comporté comme ce doyen l’aurait voulu. La dernière chose que je retiens de lui, cest que Lounsény Camara était un homme humble, fier de ses origines, mais aussi très affable. On se moquait toujours lui et moi à travers son prenom Lounsény et Lounceny. Un homme courtoi et très flexible sur les principes. Nous nous joignons aujourd’hui à peine du peuple de Guinée, de sa famille et de son Macenta natale pour prier que son âme repose en paix, et que que Dieu l’accueil dans son paradis», a martelé Ibrahim Kalil Kaba.

A LIRE =>  Guinée: e𝐧 𝐫𝐨𝐮𝐭𝐞 𝐯𝐞𝐫𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐟𝐨𝐫𝐮𝐦𝐬 𝐩𝐫éf𝐞𝐜𝐭𝐨𝐫𝐚𝐮𝐱 𝐝𝐞 𝐝év𝐞𝐥𝐨𝐩𝐩𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐭𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐫𝐢𝐚𝐥 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐚𝐭𝐢𝐟 

Après plus 30 années d’amitié, ce depuis les bancs à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, M. Keletigui Touré, ami du défunt, est revenu sur le parcours de l’homme, d’abord en tant que étudiant.

« Tout le monde l’appelait Lounsény Camara, mais moi je l’appellerai  » Bozizé » qui n’est qu’un nom d’ami. L’émotion est forte que je parle aujourd’hui de Lounsény dans le passé. Cet ami a vécu avec nous plus de 30 ans d’années. À l’Université, nous avons constitué un groupe de leaders, qui a mis en place plusieurs organisations au sein de ce temple de Conakry avec cet homme. Il a commencé son leadership depuis quand il était étudiant, toute chose qui lui ait arrivé dans son parcours et Dieu la soutenu il est devenu ce qu’il est. Bozique Lounsény Camara étudiant, Bozique Lounsény Camara chercheur d’emploi, Bozique Lounsény Camara ministre, a toujours été le même Bozique Lounsény Camara pour nous les amis. Aucun fait, aucun rendez-vous liés à l’amitié ne lui ont échappé. Aujourd’hui, nous n’avons pas grand chose à dire. Dieu l’a libéré et nous a chargé, car il a laissé une famille. De par nos actions, ils doivent pas se rendre compte que Bozique Lounsény Camara est parti. Lounsény Camara part en paix, et que Dieu accepte son paradis. Au-revoir au-revoir, cher ami», a-t-il lâché, des larmes aux yeux.

Sâa Robert Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »