Categories: A LA UNE Politique

Guinée : triste sort des enfants SDF du marché central de Labé

En  ce  mois  de  l’enfance, les enfants sont  sous  les  flashes certes  mais  il  convient  de  savoir  que  leur  vie  n’est  pas  toujours  un  long  fleuve  tranquille.

L’une  des  images  les plus visible  de  l’abandon  des  enfants  se  passent aux  yeux  de  tout  le  monde  au  grand  marché  de  Labé, où des  centaines d’enfants, qui  des  orphelins, qui des fugueurs, qui des  produits  de  l’exode  dorment  à  la  belle  étoile en  toute  sison  et  sans  la  moindre  aide.

Entre les  commerces, les  étal  et  les tables  d’achalandage  et  loin  de  tout  confort, ils  vivent en  groupe, veillent  les  uns  sur les  autres et  ensemble  , ils tentent de  survivre  à  la  jungle  urbaine et  son  manque  de  solidarité.

Ici, on  les  appelle les  enfants de  la  rue  et  un  moniteur   de  l’ONG Sabou  Guinée dénommé Mamadou Ciré Barry  tente  de  donner  une  définition au  concept enfants  de  la  rue :

« c’est  des  enfants  qui  passent une  partie  de  leur  temps dans la  rue, la  rue que  nous  appelons, c’est  le  marché, les gares  routières, auprès  des  lieux de  loisir… »

17 h, le  grand marché  de Labé  s’apprête à  fermer, les  commerçants  rejoignent  leur domicile  progressivement  mais  le  pouls  du  marché  continue  de  battre, I.  la  dizaine et  ses  camarades  s’apprêtent  à braver la  nuit, il  raconte :

« au petit  matin je  sors  de  ma  cachette  de fortune et  m’emploie  à transporter  des cartons  de  poissons, il  m’arrive  aussi  de  transporter des  sacs de  pomme  de  terre  contre  un  peu  d’argent, bien  de  mes  amis  s’en  sortent de  la  même  façon.

En   ce mois  de  ramadan, quand  on  travaille  jusqu’au  soir  on  cotise  pour  acheter  de  quoi  manger…. »

M.L est  dans  l’adolescence, sans  avoir  atteint  la  majorité il  est  déjà  aux  prises  avec  la  vie lui  qui  sert  comme bagagiste :

« on  sort tôt pour  aller  au  travail, à l’heure  de  la  rupture du jeun, il  y  a  un  four  près  de là où je  suis ancré on  s’y  rend  pour  profiter de  la  nourriture servie »

Père de  famille  Mamadou  Oury  Diallo  pense  que  le  sort  des  enfants incombe  aux  parents  mais  en  partie  car  pour  lui, il  y a  des  enfants incontrôlables  qui  s’enfoncent  tout  seuls.

I faut  noter que de  nos  jours un  net  travail  de  sensibilisation  est  entrain  d’être  fait mais  pas  que  puisque  des  prises en  charge  psychomotrices  aussi  sont  développées  pour permettre  aux  enfants  de  mieux  réagir  à  une  éventuelle  adoption.

                                                                                                                                      Ousmane K. Tounkara

Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Share
Published by
Alpha Oumar Diallo

Recent Posts

Conakry: des élèves du collège et lycée Kipé dans la rue

Ce mardi 18 décembre 2018, des collègiens et lycéens de l'école Kipé dans la commune de Ratoma sont descendus dans…

4 heures ago

Honorable Cellou Baldé : « la réception d’Alpha Condé n’est pas un devoir… »

Alors que selon les annonces, le professeur Alpha Condé et ou son premier ministre doivent être reçu à Labé mercredi…

5 heures ago

Bantama Sow va récupérer la CAN pour la Guinée

L’organisation des CAN 2021 et 2023 était attribuée respectivement au Cameroun pays de l’ancien président de la Confédération africaine de…

6 heures ago

« Cellou Dalein n’accèdera jamais au pouvoir »

C'est le jeune leader du parti du Changement pour le progrès et de l'unité de la Guinée l'a dit au…

7 heures ago

Erreurs judiciaires, différence entre fonctionnaires et magistrats, interférence des autorités (Grande interview de Mohamed DIAWARA)

Bonjour Monsieur DIAWARA  Bonjour Monsieur YANSANE Bien qu’ayant, à date, un statut particulier, on ne cesse de confondre les magistrats…

7 heures ago