Guinée : qui pour arrêter le fou à la tête du pays [Par Saïd Penda]

Alpha Condé, président de la République de Guinée
Alpha Condé, président de la République de Guinée

Je m’étais déjà posé des questions à la suite de la très honteuse interview qu’il avait transformé en pugilat entre lui et des confrères de la presse française, mais ses propos dans une récente interview au journal Le Monde ont fini de me convaincre: alpha condé est mentalement malade. Cet homme est fou! La dizaine de manifestants aux mains nues froidement assassinés lors de marches pour empêcher son 3e mandat, affirme t-il sans sourciller, ont été tués par les organisateurs des manifestations: ” On sait que ce sont eux-mêmes [les organisateurs des manifestations] qui tirent sur les gens. Quand il y a des morts, ça impressionne la communauté internationale. Là, ce sont des tentatives de déstabilisation d’un pouvoir démocratiquement élu. L’opposition a toujours été putschiste et elle se dit que s’il y a des morts, on met ça sur le dos du gouvernement.” Et d’ajouter, comme si ce qu’il avait dit avant n’était pas déjà suffisamment scandaleux : “Dans les autres pays où il y a de nouvelles Constitutions, il y a eu beaucoup de manifestations, il y a eu des morts, mais ils l’ont fait”. Voilà qui a le mérite de la clarté. Qu’il y ait plus de morts n”y changera rien. Le roi alpha condé 1er ira jusqu’au bout et obtiendra son 3e mandat. Cela ma rappelle un peu les déclaration de son ami intime, le criminel de guerre gbagbo, qui déclarait après chaque manifestation de l’opposition où il y avait toujours plusieurs morts, que ce sont les militants du RDR du président Ouattara qui tiraient sur leurs propres camarades, dans le but de discréditer le pouvoir…et on était encore en 2000, longtemps avant l’éclatement de la rébellion.

La CEDEAO est honteusement silencieuse. L’Union Africaine est aphone, comme d’habitude. Quand l’ONU va enfin finir par réagir, de stupides souverainistes panafricanistes de la 25e heure, vont monter sur leurs grands chevaux pour nous sortir la même antienne: “Pas d’ingérence! Les problèmes africains doivent être gérés par les africains”.

Entre temps, le vieux fou (81 ans), ex-démocrate qui s’est mué en dictateur sanguinaire, peut continuer à massacrer impunément son propre peuple.