orange guinee guicopres uba guinee votre
Mamadou Samba Sow, porte-parole du collectif des déguerpis 2019 de Kaporo rails, Kipé2 et Dimesse
Mamadou Samba Sow, porte-parole du collectif des déguerpis 2019 de Kaporo rails, Kipé2 et Dimesse

Guinée: le collectif des déguerpis de Kaporo rails met en garde Orange-Guinée et appelle au boycott de ses produits

Dans une déclaration rendue publique dans la soirée de ce lundi 9 mars 2020, le collectif des déguerpis 2019 de Kaporo rails, Kipé2 et Dimesse dénonce une complicité de la société de téléphonie mobile Orange Guinée dans la démolition des bâtiments dans cette zone.

Dans un première phase, le collectif invite ses 19. 219 membres et l’ensemble de ses sympathisants à observer dans une journée de boycott de cette société de téléphonie le vendredi 13 mars prochain.

« Plus le temps passe, plus le collectif des victimes du déguerpissement de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse se rend compte que la société de téléphonie mobile Orange-Guinée a été l’une des complices de la démolition des 1769 bâtiments de ces trois localités en février et mars 2019. Les dernières informations en notre possession indiquent que la société Orange-Guinée profite du malheur des victimes de la casse pour s’installer à proximité de l’ambassade américaine. Les victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse, prennent à témoin l’opinion nationale et internationale contre les agissements de Orange-Guinée.

Par conséquent, le collectif, invite ses 19. 219 membres et l’ensemble de ses sympathisants à observer dans une première phase le VENDREDI 13 MARS 2020, UNE JOURNEE DE BOYCOTT D’ORANGE-GUINEE DE 6H DU MATIN A 0H », a lancé ce collectif.

Par ailleurs, dans les prochains jours, en accord avec son avocat, il n’exclut pas qu’une plainte soit déposée contre Orange-Guinée devant la justice française pour implication dans une opération de spoliation.

Plus loin, le collectif rappelle à Orange-Guinée que les domaines en question ont été acquis de la manière la plus légale et ne sauraient être cédés à des groupuscules mafieux.

« Orange-Guinée prouve à suffisance qu’elle est une société irresponsable qui suce les guinéens pour faire l’affaire d’un pouvoir déjà à l’agoni. Cet avertissement est le dernier que nous adressons à Orange-Guinée. À travers Orange-Guinée, nous mettons en garde tous les autres dont GUICOPRESS et son patron Kerfalla KPC Camara et ses partenaires chinois contre toutes occupations de nos domaines conflictuels. Ni Orange, ni une autre entreprise ne s’implantera à Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse », indique-t-on dans cette déclaration lue par Mamadou Samba Sow porte-parole du collectif.

À l’en croire, des démarches seraient en cours auprès de la CEDEAO et d’autres instances pour mettre fin à cette forfaiture.

Le collectif réaffirme son engagement à se battre par tous les moyens légaux pour être rétabli dans ses droits.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »