orange guinee guicopres uba guinee votre
Un groupe des militaires radiés de l'armée depuis 8 ans
Un groupe des militaires radiés de l'armée depuis 8 ans

Guinée : le collectif de militaires radiés de l’armée veut rencontrer Alpha Condé

En 2009, 1669 jeunes ont été recrutés puis formés au maniement d’armes et de secrets militaires au temps du conseil nation de la démocratie et du développement(CNDD) , à sa tête le capitaine Moussa Dadis Camara. Ces jeunes soldats après leur formation ils ont été envoyés au centre d’instruction d’infanterie et de recyclage de Kissidougou où ils ont servi pendant plusieurs années avant d’être dispersé par coup de force en 2011, par des autorités en charge.

Ses jeunes soldats formés militairement sont abandonnés à eux mêmes il y a de cela 8 ans sans leur intégration dans l’armée guinéenne. Suite à situation le collectif des jeunes militaires formés au maniement d’armes et aux secrets militaires ont organisé une conférence de presse, ce dimanche 1er septembre 2019, dans la commune de Matoto pour faire des plaidoiries à l’endroit du chef de l’État pour leur immatriculation dans l’armée.

<< Du mardi 08 mars 2011 à nos jours, cela fait plus de huit (8) ans maintenant que nous attendons d’être rappelé comme nos amis des autres centres par les autorités militaires, nous prions le président de la République Chef de l’Etat, Commandant en Chef des forces armées, le prof Alpha condé et son gouvernement de nous aider à poser un œil positif sur le dossier. Car, il est le seul à pouvoir nous sauver de cette misère et moment difficile que nous traversons en tant que jeunes patriotes de ce pays>>, plaide le porte-parole du collectif des jeunes militaires, Sena Doré, soldat 2eme classe.

De poursuivre, le porte-parole rappel qu’ils ont été officiellement recrutés par les autorités compétentes de l’armée Guinéenne en août 2009. << Au terme de la procédure de recrutement, nous avons effectué une première formation commune de base de six (6) mois à Kaleah et au Km66 (CIAM). A la fin de cette première formation, l’ensemble de la promotion a été reparti en quatre (4) groupes entre quatre (4) différents centres d’instruction de l’armée (Kindia, Kankan, Falissadé et Kissidougou)>>, explique le porte-parole Sena Doré.

Selon lui, après leur affectation au centre d’instruction d’infanterie et de recyclage de Kissidougou (CIIRK) où les autorités ont jugé nécessaire de leur faire reprendre la procédure normale d’intégration dans l’armée, c’est ce qui fut fait.

<< Une nouvelle formation que nous avions commencé encore depuis, le 30 mars 2010, jusqu’au 08 mars 2011, au terme de notre formation complète, nous sommes restés en attente de nos immatriculations pour notre prise en charge effective afin d’être affectés dans les différentes unités de l’armée>>, souligne Sena Doré

Dans cette même lancée, Il a rappelé que, c’est après tout cela qu’ils vont être surpris de la mauvaise nouvelle qui leur a été annoncé par le Directeur du
Centre. << Malheureusement, à notre surprise générale, notre Directeur du Centre Lieutenant-colonel Fayimba Mara, après ses multiples missions de Conakry, est venu annoncer au cours du rassemblement général du
lundi, 07 mars 2011, que les autorités militaires ont mis croix sur
toute la promotion. Cette douloureuse annonce a surpris et anéanti toute la promotion dans leur espoir d’être engagé au sein des effectifs de l’armée guinéen comme les autres centres. Cette triste nouvelle qui a ému toute l’équipe a créé un malentendu entre les autorités militaires et nous >>, déplore, le porte-parole du Collectif
des jeunes soldats.

D’après lui, l’arrêt de toutes activités du Centre:<< ce qui du coup a été très mal interprété aux autorités administratives et militaires et finalement des décisions drastiques ont été vite prises pour nous évacuer du Centre de force. Ce qui créa une panique au sein de la population à travers des tires à balles réelles contre nous causant ainsi la mort de trois (3) d’entre nous et plusieurs blessés>>, regrette sena Doré.

Ces jeunes soldats disent si rien n’est fait pour leurs prise en charge, ils comptent se mobiliser pour aller plaider le présidant Alpha Condé au palais Sekoutoureya.

pour leur intégration dans l’armée guinéenne.

Zézé Guilavogui

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »