A LA UNEPolitique

Guinée : la communauté internationale regrette les actes de violences  post-électorales

En séjour à Conakry depuis le 25 octobre 2020 dans le cadre d’amorcer la crise post-élctorales, la communauté internationale composée de la CEDEAO, de l’UA et les Nations Unies se sont exprimés sur la situation de la Guinée dans un communiqué publié ce mardi.

Dans son communiqué, la délégation dit avoir regretté les actes de violences post-électorales qui ont occasionné des pertes en vies humaines et des destructions de biens publics et privés.

Par la même occasion, elle a demandé aux autorités guinéennes de diligenter les enquêtes pour faire la lumière sur ces violences afin de traduire les auteurs en justice.

Poursuivant le communiqué, elle a en outre encouragé les autorités à faire en sorte que les forces de défense et de sécurité agissent avec retenue et professionnalisme dans la gestion des manifestations.

Elle n’a manqué de l’occasion pour déclarer avoir observé les ‘’dispositifs sécuritaires particuliers mis autour de la résidence du candidat de l’UFDG, M. Cellou Dalein Diallo, ainsi que des locaux de son parti suite à sa déclaration sur les résultats de l’élection présidentielle’’. Appelant à un dialogue inclusif, elle a exhorté les autorités à lever ce dispositif.

Toutes les parties prenantes à la présidentielle à recourir aux institutions et dispositions légales et règlementaires pour résoudre tout différend résultant de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020.

A LIRE =>  Transition en Guinée, résumé de la journée du Samedi, 06 novembre 2021

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »