A LA UNELibre Opinion

Guinée: Interminables rapports d’audit !

En Guinée, depuis 2008, les militaires et le Président Alpha Condé qui se sont succédés au pouvoir ont tous tiré des archives poussiéreuses des dossiers impliquant des citoyens et entreprises guinéens sous le pseudonyme de rapports d’audit pour intimider ces citoyens.

Dans maints cas, ils ne respectent même pas le caractère de prescription juridique de ces faits.

Les rapports produits par l’équipe de Dr Ousmane Kaba au CASSSE ne sont pas des rapports d’audit. Surtout quand il s’agit de dossiers impliquant des personnes physiques ou morales vis-à-vis de l’État intervenant comme partie contractante.

Dr Ousmane Kaba sait bien que dans des cas (comme Futurelec holding) il faut une tierce partie indépendante, un cabinet d’audit indépendant et assermenté.

Dr Ousmane Kaba en tant que vice-président dudit CASSSE dans sa note de présentation de ce qu’ils ont appelé rapport d’audit écrit : «l’audit doit être un contrôle professionnel, neutre et transparent. Il ne doit pas être une occasion de régler des comptes ni un moyen de chasse aux sorcières à plus forte raison un moyen d’éliminer des concurrents politiques légitimes , que en ce qui les concerne, le choix des inspecteurs et des contrôleurs d’État au lieu des grands cabinets privés nationaux et internationaux s’explique par le manque de financement et aussi le temps limité alloué à ces investigations !

A LIRE =>  Guinée: démarrage des travaux de renforcement des capacités des membres du conseil national de la transition (CNT)  

Comment des intellectuels peuvent cautionner une telle faiblesse pour uniquement faire plaisir à une junte et un gouvernement de transition au détriment des droits fondamentaux de leurs concitoyens ?

Dr Kaba écrit: Il va s’en dire aussi que par la suite, aussi bien le financement des bailleurs de fonds que les appels d’offre pour les cabinets privés sont souhaitables.

C’est ce que Futurelec holding a fait imposer à l’État guinéen qui n’a pas eu d’autres choix que de conclure un contrat de marché d’audit tripartite entre Futurelec, l’État guinéen et les Cabinets d’audit internationaux FFA Ernest and Yong et Audit Guinée Pannel Kerr Forester. Les investigations ont porté sur les transactions commerciales et financières entre l’Etat guinéen et le Groupe Futurelec de 2000 à 2005.

Le résultat est en faveur de Futurelec holding. L’État guinéen est débiteur du Groupe Futurelec.

Puisque le CNRD lui aussi, à l’instar du CNDD Dadis puis Konaté ont tous affirmé que la Justice sera la boussole en Guinée, Futurelec holding attend d’être payé de ses diverses créances sur l’État guinéen car l’administration est une continuité. Nous avons toutes les preuves pour être payés avec les dommages intérêts de 15 années de retard.

El hadj Dembo Sylla

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »