La réunion des syndicalistes grévistes n’a pas pu se tenir comme prévue ce vendredi 1er  décembre 2017 à Conakry. Ils ont été empêchés par la présence des gendarmes au siège du Syndicat Libre des Enseignants Chercheur de Guinée (SLECG).
Précisément le siège est situé à Donka dans la commune de Dixinn. Quatre pickups de la gendarmerie sont postés à la rentrée principale du siège. Les agents postés auraient reçus l’ordre de ne laisser personne rentré.
Aboubacar Soumah, secrétaire général adjoint du SLECG a indiqué par téléphone que la rencontre est reportée pour éviter de s’affronter avec les forces de l’ordre .  « Le mot d’ordre de grève reste maintenu », a-t-il réitéré.
« Notre assemblée générale est rejetée parce qu’on a constaté qu’ils veulent nous emmener à une confrontation. Donc j’ai demandé à mes camarades de rester à la maison pour éviter cette confrontation avec les gendarmes. Après notre rencontre avec les religieux, on a voulu faire le compte rendu à la base afin de décidé la suite », a précisé Aboubacar Soumah.
Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com
Tel : (+224) 656 77 52 34