orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

Cellou Dalein Diallo, Président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Cellou Dalein Diallo, Président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

Guinée : Cellou Dalein parle d’une mauvaise interprétation de ces propos et  apporte des précisions

Dans une interview accordée à  RT-France hier mercredi 02 décembre 2020, Cellou Dalein Diallo président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) qui s’était autoproclamé vainqueur de la présidentielle du 18 octobre dernier, a semblé reconnaître sa défaite à cette échéance électorale nationale.

 Vu le tollé que sa sortie médiatique a suscité, le principal opposant au régime Alpha Condé a tenté de repréciser les choses sur sa page Facebook dans la soirée de ce jeudi 03 décembre. L’ancien premier ministre parle d’une mauvaise interprétation d’une réponse qu’il a donnée au journaliste.

« Il convient de lever un malentendu né d’une mauvaise interprétation de la réponse que j’ai donnée à une question qu’on m’a posée sur mon éventuelle candidature en 2025 », réagit le patron de l’UFDG. Poursuivant, l’ancien premier ministre a fait savoir que pour l’instant, la priorité de son combat reste la reconnaissance de sa victoire à l’élection présidentielle de 2020 et la libération de ses partisans incarcérés dans les différentes prisons du pays.

 « Que les choses soient claires :  je serai candidat à un second mandat si mon parti m’investit. Pour l’instant la priorité reste le combat pour la reconnaissance de ma victoire au scrutin du 18 octobre 2020, la libération et l’arrêt des poursuites contre mes partisans et alliés », a réagi le leader de l’opposition guinéenne.

A LIRE =>  Bah Oury sur la fermeture des frontières avec le Sénégal "Notre économie en souffre énormément"

Cellou Dalein Diallo semble perturbé par l’incarcération de ses principaux lieutenants que sont Ousmane Gaoual Diallo, Abdoulaye Bah de Kindia, Cellou Baldé de Labé, son vice-président Ibrahima Chérif Bah,  son allié Étienne Soropogui président du mouvement Nos Valeurs Communes, Souleymane Condé 1er vice maire de Matam, Madick 100 frontières et les centaines d’autres anonymes qui se trouvent dans les geôles du régime Condé.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better