Cellou Dalein Diallo, président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Cellou Dalein Diallo, président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

Sur tweeter, Cellou Dalein Diallo leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a dénoncé un traitement inhumain de l’État guinéen envers les 12 personnes tuées lors des manifestations du FNDC les 14, 15 et 26 octobre dernier.

Selon lui, les 12 corps sont abandonnés dans la cour de l’hôpital Sino-guinéen de Kipé.

“Les 12 corps des victimes des manifestations du @FNDC_Gn sont actuellement dans la cour de l’hôpital sino-guinéen à l’air libre sans aucune protection. La haine et le mépris d’Alpha Condé à l’endroit des opposants guinéens dépassent l’entendement humain. Quelle honte !”, dénonce le chef de file de l’opposition guinéenne.

Par ailleurs, le front national pour la défense de la Constitution (FNDC) décide de remplacer la marche qu’il avait projeté sur l’autoroute Fidel Castro le lundi prochain par une marche funèbre des 12 jeunes opposants au troisième mandat tués les 14, 15 et 16 octobre dernier.

Les opposants conditionnent la récupération des corps par la mise à disposition des rapports d’autopsie.

Le FNDC annonce une grande manifestation le jeudi 7 novembre prochain sur l’autoroute Fidel Castro pour protester contre le changement constitutionnel en Guinée.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942