A l’instar des musulmans du monde entier, les fidèles musulmans de Guinée vont célébrer  la fête du mouton ou tabaski. Malgré une conjoncture économique difficile, les plus prospèrent comptent déjà immoler de mouton à la mémoire du prophète Abraham.

Le nouvel abattoir de Conakry non loin de la forêt classée de Kakimbo est déjà envahi par des clients et éleveurs venus vendre leurs bœufs et moutons.  Dans une atmosphère électrique et conviviale, des négociations s’engagent. Selon un vendeur, un bœuf dont l’âge varie entre un an quatre ans se vendrait à 4 millions. Un bœuf entre 9 à dix ans se négocierait entre 10 à 12 millions de francs guinéens. Regardez cette vidéo amateur.

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here