A LA UNEEducation

Guinée: «beaucoup d’écoles privées n’ont uniquement que la vocation commerciale», regrette Guillaume Hawing

Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabetisation a rencontré vendredi 22 juillet 2022, les fondateurs des écoles privées de Guinée. Au menu des échanges, exposer des difficultés qui émanent le système éducatif guinéen, ce après la proclamation des résultats aux différents examens nationaux session 2022. Guillaume Hawing a profité pour rappeler aux propriétaires des écoles privées, le rôle d’instruction, d’éducation et de transformation de l’enfant et non celui commercial comme le prônent certains fondateurs de nos jours.

« Nous leur avons rappeler leur rôle, en leur disant c’est quoi l’école, c’est qui un fondateur et pourquoi on crée une école. On ne crée pas forcément une école pour s’enrichir. Certes c’est une école privée ou les enfants paient, mais ce n’est pas la seule vocation. L’école d’abord sa vocation est d’instruire, éduquer et transformer l’enfant en lui montrant le savoir faire et le savoir être. Aujourd’hui malheureusement, force est de reconnaître que plusieurs écoles privées commencent à perdre cette notion, celle de transformer et d’inculquer le savoir faire et le savoir être à l’homme. Beaucoup ont de nos jours une vocation uniquement commerciale», a-t-il regretté.

Pour corriger ces imperfections, le ministre Guillaume Hawing a promis aux fondateurs de mener un combat commun afin de mettre fin à certaines pratiques mal saines, notamment le passage automatique des élèves en classe supérieure.

A LIRE =>  Enseignement pré-universitaire: des cadres annoncent la fermeture de certaines écoles privées du pays

« Ne doivent être en classe supérieure que les élèves qui ont la moyenne d’être en classe supérieure. Mais si n’importe qui peut se retrouver en classe supérieure avec 3,4,5,6 et 7 de moyenne et certains d’ailleurs même s’ils n’ont pas suivi de cours se retrouvent en classe supérieure. Nous leur avons dit que c’est tout ce qui gâte l’éducation guinéenne. Nous avons dans les perspectives promis de continuer avec eux pour vulgariser les textes régissant le fonctionnement des écoles privées. Nous sommes en train de travailler en synergie pour que nous puissions relever ce défi afin de mieux qualifier ensemble le système éducatif guinéen», a laissé entendre le ministre Guillaume.

Sâa Robert Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »