Grève syndicale en Guinée: le gouvernement menace les enseignants
Noter l\'article

Après les leaders syndicaux à l’origine de la grève qui paralyse le système éducatif guinéen depuis le 13 novembre et la presse, ce sont les enseignants grévistes qui viennent d’être menacés par le gouvernement.

Dans un communiqué du ministère de l’éducation nationale publié ce dimanche 26 novembre 2017, le gouvernement guinéen les enseignants qui ne vont pas se rendre dans leur lieu de travail ce lundi 27 novembre 2017.

Le ministre de l’éducation Ibrahima Kalil Konaté (K²) indique que tout enseignant qui n’ira pas en classe ce lundi va être considéré comme démissionnaire. «Tout enseignant qui ne sera pas à son lieu de travail sera considéré comme démissionnaire », indique-t-on dans le communiqué.

Les enseignants vont-ils céder à cette menace du ministre Kalil Konaté ? Attendre et voir.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here