Grève pour la hausse du carburant : la FESABAG se désolidarise de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG

Top de nos lecteurs

Guinée/Coronavirus : Conakry tente de résister à la psychose

Après avoir longtemps refoulé du monde, le centre administratif de la Guinée se vide peu à peu. Dans la capitale Conakry, chaque déplacement des...

Référendum en Guinée: le OUI l’emporte avec près de 92%(CENI)

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a donné dans la soirée de ce vendredi 27 mars 2020, le résultat du référendum constitutionnel contesté du...

COVID-19: le GOHA invite les commerçants à prendre très au sérieux cette pendémie

La multiplication des cas confirmés au Coronavirus préoccupe le groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA). Dans un communiqué publié ce vendredi 27 mars 2020,...

Cellou Dalein exprime son soutien au chef de file de l’opposition malienne Soumaila Cissé

Suite à la disparition du chef de file de l’opposition malienne la semaine dernière, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG a exprimé son soutien...
Alpha Oumar Diallohttps://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

A l’occasion d’une rencontre tenue mercredi 04 juillet 2018 à la bourse du travail, la Fédération des Banques et Assurances de Guinée a annoncé sa désolidarisation de la grève déclenchée par l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG.

Selon le secrétaire général de la FESABAG, le secteur financier n’a rien à gagner dans les revendications de l’inter-centrale syndicale. L’augmentation du prix de carburant entraîne la perte du pouvoir d’achat.

« Nous allons chercher à le corriger à notre niveau. Mais en suivant le mouvement de l’inter-centrale, nous ne gagnons rien. Donc on se désolidarise. Les banques, les assurances et les microfinances vont continuer à fonctionner », a déclaré le secrétaire général, Abdoulaye Sow,  qui a été interrogé par des journalistes à la sortie de la bourse du travail.

  1. Sow a ensuite ajouté qu’ils poseront leurs revendications au niveau de leurs patrons.

Cette grève de trois jours de l’inter-centrale syndicale a été déclenchée hier sur toute l’étendue du territoire nationale. Les syndicalistes demandent le retour du prix du carburant à 8.000 GNF au lieu de 10.000 GNF.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Guinée/Coronavirus : Conakry tente de résister à la psychose

Après avoir longtemps refoulé du monde, le centre administratif de la Guinée se vide peu à peu. Dans la capitale Conakry, chaque déplacement des...

Référendum en Guinée: le OUI l’emporte avec près de 92%(CENI)

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a donné dans la soirée de ce vendredi 27 mars 2020, le résultat du référendum constitutionnel contesté du...

COVID-19: le GOHA invite les commerçants à prendre très au sérieux cette pendémie

La multiplication des cas confirmés au Coronavirus préoccupe le groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA). Dans un communiqué publié ce vendredi 27 mars 2020,...

Cellou Dalein exprime son soutien au chef de file de l’opposition malienne Soumaila Cissé

Suite à la disparition du chef de file de l’opposition malienne la semaine dernière, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG a exprimé son soutien...

Violences meurtrières à N’zérékoré: la Diaspora forestière indexe le député Damaro et dénonce le mutisme d’Alpha Condé

Les affrontements inter-éthniques qui ont fait ces derniers jours des dizaines de morts dans la capitale de la Guinée forestière continue de susciter des...
0 Shares
x