Gassama Diaby à propos d’un 3e mandat: ” si on lui permet, on aurait détruit l’espérance démocratique de ce pays”

Interrogé par nos confrères de radio Espace FM, Kalifa Gassama Diaby ancien ministre de la citoyenneté et de l’unité nationale s’est exprimé sur l’éventuel changement constitutionnel en Guinée.

Selon lui, pour ce qui est du référendum et du troisième mandat, il y a deux questions dans ce libellé.

“Il y a en soit la question du référendum et la question du troisième mandat. Si le débat est qu’il faut un référendum dont l’issue est essentiellement de permettre au chef de l’Etat de se représenter soit pour un troisième mandat, soit pour un premier mandat d’une nouvelle République, je pense qu’il n’est pas moralement, politiquement, juridiquement défendable, concevable, admissible de permettre au chef de l’Etat actuel de se représenter pour un troisième ou un premier mandat d’une nouvelle République. J’ai eu l’occasion de dire au chef de l’Etat qu’il représente quelque chose dans notre espérance démocratique, si on lui permet ou lui-même décide à cela, il aurait détruit l’espérance démocratique de ce pays. Cette question on ne devrait même pas se la poser dans notre pays. Accepter cette hypothèse de troisième mandat c’est tuer pour toujours notre espérance démocratique. L’accepter c’est une forfaiture morale grave, c’est validé que le passé avait raison,alors que nous savons ce que le passé nous coûte aujourd’hui”, a indiqué ce ministre démissionnaire du gouvernement Kassory Fofana.

Pour Gassama Diaby, l’accepter c’est validé l’idée que la parole, l’engagement et le serment moral n’ont plus de valeur en Guinée.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942